Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Saison 2000/2001 : Metz - Rennes

13 janvier 2001, Metz trop juste peut nourrir quelques regrets d'avoir partagé les points à Saint Symphorien contre le Stade Rennais. Si l'esprit était là côté messin, la manière a fait défaut de part et d'autre , un léger passage à vide coûtant même aux Grenats un meilleur résultat.
Partager cet article :

Les nerfs à vif !



Equipe "new look" ce soir pour Metz, puisque toutes les lignes avaient subi un
sérieux lifting, les modifications les plus significatives étant le repos forcé
de Sylvain Kastendeuch et de Sébastien Schemmel à l'arrière garde messine. En
attaque Tressor Moreno en net regain de forme retrouvait Gérald Baticle. Au milieu
de terrain (orphelin de Danny Boffin pour les raisons que l'on sait), peu de changement
hormis le retour de Geoffray Toyes.



Le match tardait à se mettre en route, sans que l'on sache si le froid ou l'enjeu
y était pour quelque chose. Frédéric Meyrieu récupérait à hauteur de sa propre
surface de réparation et sentait bien l'appel de l'intenable Tressor Moreno. Comme
à l'accoutumée, l'ouverture était limpide. Bernard Lama anticipait l'ouverture
mais Tressor Moreno le devançait. Bien mal inspiré sur cette action, le portier
contrait Moreno, qui était contré à son tour, et dans ce billard, Gérald Baticle,
en renard des surfaces, n'avait plus qu'à tirer dans la cage vide aux 40 mètres

(1-0, 26').
Saint Symphorien exultait, Saint Symphorien espérait !

Depuis le 28/10, les grenats attendaient ce moment afin d'offrir une nouvelle
victoire à leur public. Mais il restait plus d'une heure de jeu...



Metz, ne se recroquevillait pas, et continuait à jouer haut. Frédéric Meyrieu
en véritable chef d'orchestre, alertait Gunther Van den Handenhoven qui adressait
un joli tir brossé du droit au-dessus de la lucarne de Lama (38').

Malheureusement Metz retombait dans ses travers, et encaissait juste avant la
pause un but sur corner par l'inévitable Olivier Echouafni de la tête au point
de penalty. Coup de froid sur St Symphorien qui n'avait vraiment pas besoin de
cela (1-1, 45'). Au retour des vestiaires, les débats s'équilibraient, Metz encore
assommé par ce but assassin, et Rennes tout heureux du partage des points craignaient
à se dévoiler.



Le tournant viendra d'un hors-jeu de Tressor Moreno. Le coup franc, apparemment
anodin, était tiré par Bernard Lama. Lama lançait Cyril Chapuis, parti dans le
dos de la défense messine. L'attaquant breton prenait de vitesse la défense messine
et glissait le ballon entre les jambes de Faryd Mondragon. Silence de mort dans
le stade (1-2, 54')!



Les Grenats, au pied du mur et bousculés, devaient désormais faire le jeu à tout
prix. Frédéric Meyrieu adressait un coup franc fuyant des 30 mètres, qui prenait
la direction de la lucarne. Bernard Lama veillait et s'envolait(64').

Albert Cartier lançait Jonathan Jager en remplacement de Tressor Moreno puis Grégory
Leca, en appui de Frédéric Meyrieu au milieu de terrain. Le coach messin tentait
le tout pour le tout et sortait ensuite Gérald Baticle, pour faire entrer en jeu
Sergueï Skachenko, plus porté, selon les consignes de son entraîneur, vers l'avant.




Un risque qui aurait pu se retourner contre Albert Cartier. Cyril Chapuis partait
dans l'intervalle et, seul devant Faryd Mondragon, croisait trop sa frappe (81').
Mais le coaching allait finir par payer: Jonathan Jager, tel un feu follet, finissait
par provoquer Dominique Arribagé. Le défenseur rennais n'avait pas d'autre choix
que de stopper sèchement le jeune attaquant grenat dans la surface: Penalty !
Frédéric Meyrieu oubliait la pression et ne craquait pas, il s'offrait même une
"panenka" face à Bernard Lama. Un culot payant (2-2, 86')!



Dès lors, il ne restait plus qu'une équipe qui se battait avec un merveilleux
état d'esprit et la fierté au fond du cœur. Au coup de sifflet final, toute l'équipe
saluait les tribunes, et malgré ce nouveau nul à domicile, les joueurs savent
à présent qu'ils peuvent aller chercher et atteindre l'objectif qu'ils se sont
fixés : le maintien. Cela passe par deux déplacements à Sedan et
à Monaco... Ne pas avoir de regrets et tout donner, voilà le mot
d'ordre du capitaine d'un soir (?), Frédéric Meyrieu.

La feuille de match



Stade St Symphorien : Metz 2-2 Rennes

Arbitre: M. Ruffray

Spectateurs: 14.925

Terrain: bon

Temps: froid

Eclairage: satisfaisant



Les Buts :

FC Metz: Gérald Baticle (25e), Frédéric Meyrieu (85e, sur
pen.)

Stade Rennais: Olivier Echouafni (45e), Cyril Chapuis (54e)



Avertissement :

FC Metz:Régis (27e)



Les équipes :

FC Metz:
Mondragon - Pierre, Proment, Toyes, Gaillot - Régis, Bastien (Leca, 76), Van Handenhoven, Meyrieu - Baticle (Skachenko, 77), Moreno (Jager, 65)

Stade Rennais: Lama - Grégoire, Arribagé, Escudé, Reveillère - Bigné, Echouafni, Le Roux, Chapuis (Turdo, 81) - Gourvennec (Delaye, 84), Lucas

A lire également

18juil2019

Billetterie

De retour en Ligue 1 Conforama, le FC Metz peut d'ores et déjà compter sur le soutien de 10 000 fidèles ! Dans les prochaines semaines, ce nombre...
Lire la suite

17juil2019

Agenda

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront à deux reprises : à 9h30 et 17h30. Seule, la séance de l'après-midi sera ouverte au public.
Lire la suite

Web TV

17/07/2019 Metz - Charleroi, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite