Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Saison 2000/2001 : Metz - Sedan

Saison 2000/2001, après un bel été les Grenats connaissent en ce mois de septembre, une troisième victoire d'affilée contre le voisin sedanais. Quatrième à un point du leader Bastia, Metz ratera le coche la semaine suivante contre Monaco avant de vivre une saison ô combien difficile.
Partager cet article :





Le ciel messin avait décidé de se montrer plus clément qu'il y
a quinze jours contre Strasbourg, mais le premier rayon de soleil de cette
soirée venait du sourire de Faryd Mondragon, rayonnant lors de la réception du
prix LNF du meilleur joueur du mois d'août.

Conquérants et conscients de
l'opportunité qui s'offre à eux de rééditer la belle série d'il y a deux ans
(deux victoires à domicile consécutives), les grenats prennent le jeu à leur
compte en privant les sedanais de ballons.
Malheureusement pour les messins,
la finition pêche un peu (tir à ras de terre d'Hassli 4ème, frappe de Bastien
10ème), les sedanais retrouvent au fil des minutes un collectif jusque là
sérieusement émoussé. Pour preuve, Metz ne sait comment se défaire de l'étau
ardennais, et les actions intéressantes sont peu nombreuses de part et d'autres.

On s'ennuie ferme en cette première mi-temps, qui devient "rugueuse" : Eric
Hassli est tout heureux de n'être sanctionné que d'un carton jaune pour un tacle
méchant sur Pascal Gourville qui venait de lui donner un méchant coup de coude
en plein visage (41ème).
L'objectif ardennais est clair : le match nul, ils
peuvent se contenter d'attendre et de voir venir, avant de lancer Brogno et
Mionnet.

Dès la reprise, Frédéric Meyrieu lance Eric Hassli dans le dos
d’Edouardo Oliveira, mais le jeune messin tergiverse (47ème). Gérald Baticle
s'échappe sur la droite et centre en retrait, mais la reprise de Christophe
Bastien est manquée (64ème).
Metz pousse, mais se découvre aussi, et
s'expose face à une équipe plus vive et plus mobile. Reste que, le pressing et
les assauts messins finissent par payer, la fatigue aidant, les Sedanais
reculent et subissent nettement la pression messine.
Les défenseurs grenats
décident de se mettre en évidence et montent au créneau : cependant le portier
ardennais Sachy reste vigilant, détournant un obus de Sébastien Schemmel
(77ème), puis le tir puissant de Pascal Pierre (81ème).
Acculés sur leur
but, on se dit que les Sedanais vont finir par plier. Bastien, remarquablement
lancé sur la droite par Patricio D'Amico rentré en remplacement de Meyrieu,
blessé, délivre un centre en retrait idéal pour Jonathan Jager, également rentré
en cours de jeu. Une reprise du droit pour un tir croisé, et Sachy, malgré une
ultime parade, est battu (1-0, 83ème).
Metz tient sa victoire, la quatrième
sur le score de 1-0, et ne la lâchera plus.

Ce but vaut cher et permet
au FC Metz de pointer à la quatrième place du classement. D'autant que Mondragon
stoppe son premier tir dangereux... dans les arrêts de jeu sur une frappe d’Olivier Quint (90ème). La venue de Monaco la semaine prochaine à Saint
Symphorien s'annonce décisive et permettrait aux messins en cas de victoire de
s'installer dans le trio de tête.


FC METZ - SEDAN 1 0, 8ème
journée, saison 2000/2001, 16 septembre 2000

A Metz, Stade Saint Symphorien.
16131 spectateurs. Pelouse
glissante.
Temps pluvieux.
Arbitre: M. Layec.

Les équipes
:


FC METZ : Mondragon - Schemmel,
Pierre, Gaillot, Kastendeuch Proment (puis Regis, 86e), Bastien , Meyrieu (puis
d'Amico, 76e), Boffin, Baticle, Hassli (puis Jager, 67e).

color=#009900>SEDAN :
Sachy, Montero, Oliveira, Satorra,
Gourville, N'Diaye, Verschuere, Adjaoud (Celdran, 84e), Quint, Mionnet, Brogno
(Di Rocco, 70e). Les avertissements Hassli (41e) Schemmel (83e)

A lire également

19juil2019

Agenda

Ce samedi, les Grenats s'entraîneront à 9h30. La séance du jour sera ouverte au public.
Lire la suite

Album photos

Metz - Sochaux, l'album photo
Lire la suite

Transfert

Arrivé en Moselle lors de l’été 2018, Cheick Tidiane Sabaly rejoint le Pau FC afin de poursuivre sa progression. Le milieu de terrain est prêté dans...
Lire la suite