Réservez votre place pour Metz - Reims !

Daniel Bourgeois : ''Un autre monde''

En apprenant qu’il faisait partie du quatuor de joueurs retenus majoritairement par les forumistes, l’ancien capitaine du FC Metz n’a pas caché son étonnement et sa fierté. Retour -dans la bonne humeur - sur une période déjà lointaine où Daniel portait le maillot grenat.
Partager cet article :

Revenu à Metz en mai 2001 à l’occasion
de la réunion de quelques-uns des grands anciens du club, Daniel Bourgeois
n’avait pas boudé son plaisir de retrouver certains de ses anciens
partenaires mais aussi une structure dans laquelle il avait réellement
donné toute son ampleur à sa carrière.

Repéré par le président Molinari à Sedan où
il partageait son temps entre son métier de préparateur en pharmacie
et le football, Daniel rejoint les bords de la Moselle à l’orée
de la saison 1970-1971. «J’ai été de suite capitaine
dans une équipe où j’ai côtoyé au fil du temps
des garçons comme Ferdi Jeitz, Jacky Pauvert, Gérard Hausser,
Johnny Schuth, Albert Duchêne, Gérard Hitz, Claude Hausknecht et
bien sûr Nestor Combin. Mon poste de prédilection était
milieu de terrain (on appelait encore cela des demis) offensif mais aussi défensif
quand il le fallait à l’extérieur. Mes qualités ?
Je pense avoir été tout au long de ma carrière très
altruiste sans être un monstre de technique. Je taclais, je courrais,
je mouillais le maillot et je compensais mon manque de technique par mon engagement
et le cœur mis à l’ouvrage.»



Evolution



D’où une réelle admiration pour les joueurs d’aujourd’hui
: «Ce sont des athlètes complets et je ne suis pas d’accord
avec les anciens qui se croient obligés de comparer avec leur époque.
Cela est dépassé et les rencontres sont désormais d’un
niveau technique remarquable grâce certainement à la formation
réalisée dans les clubs. C’est en fait un autre monde.»
Daniel Bourgeois le suit de près en assistant de temps à autre
aux matches à Sochaux ou à Strasbourg, à Mulhouse aussi
en CFA. Metz est trop éloigné pour suivre les rencontres d’un
club pour lequel il a gardé un attachement tout particulier : «J’ai
toujours le maillot frappé du N° 10 que l’on m’avait
remis à mon départ pour Troyes. Je ne peux oublier que je suis
devenu international à Metz dans un club famille où le président
était très proche de nous. C’est sans doute mon meilleur
souvenir même si cela s’est terminé un peu en queue de poisson.
J’étais membre du comité directeur de l’UNFP (le syndicat
des joueurs, ndlr) et nous avions préconisé la grève. Le
président Molinari m’a alors demandé de choisir entre le
syndicat et le FC Metz. J’ai choisi le premier et j’ai été
transféré en même temps que Francis Piasecki. Nous n’avons
plus jamais reparlé de cela depuis !»

Cela ne gâche en rien l’image que Daniel garde d’un club avec
lequel il affronta notamment André Rey : «Au Red Star, il avait
stoppé les deux penaltys que j’avais tirés lors d’un
match de coupe contre Strasbourg...nous nous sommes retrouvés des années
plus tard à Mulhouse où nous avons joué ensemble.»
Il nous parle encore de Nestor Combin dont il n’a plus trop de nouvelles...ce
qui n’est pas le cas du club dont il peut parler avec Patrick Razurel
lors des réunions du syndicat des administratifs du football dont il
fait toujours partie. Car si, lorsque nous l’avons joint au téléphone,
Daniel Bourgeois nous a confié préparer ses dossiers pour une
prochaine retraite, il n’en demeure pas moins toujours aussi passionné
par ce football auquel il a tant donné.


Daniel Bourgeois en bref



Né le 19 juillet 1944 à Altkirch.

Préretraité.

A débuté sa carrière à l’AS Mulhouse avant
de signer pour l’UAST Sedan qui fusionna avec le Racing Paris en 1968.

FC Metz de 1970 à décembre 1972.

Troyes (avec Pierre Flamion) jusqu’en 1974.

Red Star (avec Nestor Combin) de 1974 à 1976.

Paris FC de 1976 à 1978.

FC Mulhouse de 1978 à 1980.

Préparateur en pharmacie à Sedan, a acheté un bureau de
tabac à Mulhouse et a fait fonction de directeur sportif au FCM.

Sélectionné en France espoirs, France B et remplaçant en
A une demi-douzaine de fois.

Membre du SNAF (Syndicat National des Administratifs du Football) et de la commission
sociale de la Ligue.

A lire également

13nov2019

Web TV

13/11/2019 Le FC Fleury pose au Stade Saint-Symphorien ! Toutes les vidéos
Lire la suite

08nov2019

Actualités

C’est avec une grande tristesse que le club grenat a appris le décès de Raphaël Jurilli, ancien joueur pressionnel du FC Metz, à l'âge de 91 ans....
Lire la suite

05nov2019

Brèves

Le FC Metz a eu la tristesse d’apprendre le décès de Pascal Bradamantis il y a quelques jours. Agé de 29 ans, ce collaborateur du club grenat était...
Lire la suite