Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Hugo Bargas, 22 ans après

Si les jeunes générations ne l’ont que peu ou prou connu, Hugo Bargas a été sans conteste l’un des meilleurs liberos de l’histoire du FC Metz. Souvenirs et nostalgie à l’occasion d’un court passage en Lorraine.
Partager cet article :

A bientôt 56 ans, l'ancien international argentin n'a pas changé et la silhouette
ne diffère pas de celle du joueur qui, avec Philippe Mahut, constitua durant deux
saisons (1979-1980 et 1980-1981) un des points forts de la formation grenat. A
l'évidence les souvenirs gardés de cette période sont toujours bien présents à
sa mémoire...au point qu'il a voulu aller faire un tour à Montigny revoir le quartier
où il s'était installé !

Comme Hugo Curioni, Bargas était d'abord passé par le FC Nantes sous les couleurs
duquel il joua durant sept saisons avant de passer par la Lorraine. Trois années
à Louhans-Cuiseaux, trois autres au Puy (comme entraîneur) et le bel Argentin
quitte l'hexagone pour la Belgique où il dirigera Seraing (l'ancien club de Jules
Bocandé) pendant 24 mois. C'est ensuite le retour dans son pays natal pour une
carrière de technicien à Chacaritas Juniors (son club d'origine) avant de mener
All Boys puis Rafaela, équipes de deuxième division. Pendant trois ans ensuite,
il assuma une mission de repérage de joueurs pour le FC Nantes, étant notamment
à l'origine de la venue de Nestor Fabbri. Aujourd'hui, dans ce formidable vivier
de joueurs de talent, il suit l'évolution de jeunes pousses qu'il oriente vers
l'Europe. C'est ainsi qu'il s'est retrouvé à Metz avec deux garçons qui initialement
devaient aller à Malines. Mais des difficultés ont surgi et Francis De Taddeo,
le patron du centre de formation du FCM, a accepté de les prendre à l'essai durant
quelques jours. C'est ainsi qu'un numéro 10 et un milieu droit ont participé au
match amical des 16 ans joué hier à Madine, sur les installations du centre de
préformation de la Ligue de Lorraine. A suivre donc...mais Hugo pense déjà à l'un
de ses fils de 15 ans à qui il prédit un bel avenir d'attaquant de pointe. En
attendant il a goûté avec plaisir ses retrouvailles avec l'un de ses anciens clubs,
échangeant quelques anecdotes avec les uns et les autres.

A lire également

27Mar2020

Interview

Dans la mémoire collective, Toifilou Maoulida reste l’un des grands artisans du maintien du FC Metz en Ligue 1 en 2003-2004. Meilleur buteur messin...
Lire la suite

26Mar2020

Actualités

Le FC Metz a eu la tristesse d’apprendre le décès de Michel Hidalgo (photo AFP / Jacques Demarton), survenu ce 26 mars 2020 à l’âge de 87 ans.   L’...
Lire la suite

22Mar2020

Web TV

22/03/2020 Joyeux anniversaire Stéphane ! Toutes les vidéos
Lire la suite