Profitez des soldes !

Patricio D'Amico : toute première fois

De sa première licence à son premier match professionnel, de sa première idole à ses premiers contacts avec le FC Metz : Patricio d’Amico se dévoile aux internautes du site officiel dans une interview «première fois».
Partager cet article :

Première frappe dans un ballon
:
J'avais 3 ans, c'est une expérience que j'ai partagé avec mon frère
Fernando. C'était une initiative de mes grands-parents, Osvaldo et Angela.



Première licence : A quatre ans, nous étions
précoces ! Nous avions participé à la Coupe Esgrima de Vélez Sarsfield.



Première expulsion : Je n'ai été expulsé
que deux fois depuis que je joue au football. J'avais dix ans et j'avais échangé
quelques amabilités avec un joueur adverse. Apparemment cela n'avait pas plus
à l'arbitre qui nous avait expulsé tous les deux.



Première blessure : Fort heureusement je
n'ai eu que de petites blessures dans ma carrière et jamais rien de grave. Je
croise les doigts pour que cela dure !



Première grande joie dans le football :
A l'époque j'étais au
centre de formation de Vélez Sarsfield et nous avions gagné le titre de champion.




Premier match professionnel : J'avais 17
ans et je jouais pour les All Boys. Nous avions gagné 3-0 contre Los Andes mais
je n'avais pas marqué.



Premier but en professionnel :
Je m'en souviens très bien car
c'était lors du derby de D2 entre les All Boys et Nueva Chicago.



Premier match de football en tant que spectateur
:
Un match de Vélez Sarsfield sans aucun doute. Dès l'âge de 4 ans notre
père nous emmenait au stade, Fernando et moi pour assister à toutes les rencontres
de notre club.



Premier maillot acheté ou offert : Celui
de Vélez Sarsfield bien sûr !



Première idole : Fabien Basquez,
un joueur de Vélez dont le nom vous est sans doute inconnu. Et bien sûr Diego
Maradona. Mais pour lui, cela va de soi. Tout Argentin qui se respecte et qui
aime le football idolâtre Maradona.



Premier contact avec le FC Metz :
Bernard Zenier était venu me
voir quand je jouais en Espagne avec le Deportivo Badajoz contre la réserve
du Barça. C'était un an avant ma signature pour le FC Metz.



Premier mot appris en français : Merci !




Premières impressions en découvrant la ville de
Metz :
C'est une très belle ville qui a su conserver son originalité.
J'ai tout de suite apprécié le style gothique de certains monuments.



Premier but sous le maillot grenat : (rires)
Bientôt j'espère !



Première fois que le public messin a scandé ton nom :
J'ai beaucoup
travaillé pour arriver à me faire un place dans cette équipe. Cette acclamation
c'est comme un trophée qui récompense tant d'efforts. Dans un match c'est le
cœur qui pousse à se dépasser et ces encouragements sont pour moi comme une
bouffée d'oxygène.



Premier bébé : Ce sera un garçon qui verra
le jour en janvier prochain. Marina et moi avons déjà choisi le prénom : Valentino.

A lire également

23jan2021

Actualités

Suite aux tests réalisés ce jeudi, un joueur professionnel du FC Metz a été testé positif à la Covid-19. En relation étroite avec le staff médical...
Lire la suite

Web TV

22/01/2021 Farid Boulaya : "Faire mieux en terme de statistiques" Toutes les vidéos
Lire la suite