Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Metz en termine difficilement

Les Messins avaient bien débuté cette ultime rencontre de championnat en ouvrant la marque par Maoulida. Mais les Corses de l'ACA ont réussi à renverser la situation dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps.
Partager cet article :
La mer, le soleil, les collines de l'île de beauté
et une affluence faible compte tenue de l'enjeu. Tout était réunit
au stade Francois Coty pour assister à un sympathique match amical d'avant
saison... En fait, le cadre reflétait mal la pression qui pesait sur
les épaules ajacciennes et l'intensité quasi-dramatique de cette
rencontre. La première demi-heure n'était pas vraiment enthousiasmante.
Les seules bribes d'occasions locales étaient l'oeuvre de Rodrigo et
Diomède. Le premier voyait sa frappe contrée par Signorino (7°),
de même que le second qui ne profitait pas d'un bon débordement
côté droit de Demont (19°). La plus belle occasion était
à mettre à l'actif des Grenats. Renouard, qui faillit d'ailleurs
y laisser son tibia, obtenait un coup-franc aux vingt-mètres suite à
un tacle plus qu'appuyé de Danjou. Grégory Proment en profitait
pour rappeler aux amateurs de football qu'il possède un très joli
coup de patte. Heureusement pour l'ACA, Trévisan sortait le cuir de sa
lucarne (21°). Ce n'était que partie remise puisque dix minutes plus
tard, Maoulida ouvrait la marque. Un centre de Renouard parvenait à Obraniak
au deuxième poteau. Le petit milieu de terrain manquait sa volée
mais pas le meilleur buteur messin, dont l'extérieur du droit faisait
mouche (0-1, 31°). Les Corses, abattus, accusaient sérieusement le
coup mais un coup du sort allait les remettre en selle. Monsieur Veissière
indiquait en effet le point de penalty pour une prétendue charge de Béria
sur Diomède... L'ancien Auxerois se chargeait d'exécuter la sentence
et remettait les deux équipes à égalité (1-1, 38°).
Dès lors, les Locaux mettaient la pression aux Grenats. Trop brouillons,
ils ne mettaient toutefois pas vraiment en danger l'arrière-garde messine.
Les tentatives de Grégory Lacombe restaient veines. Afin de rentrer aux
vestiaires avec un but d'avance, l'ACA allait bénéficier d'un
nouveau coup de pouce, cette fois-ci du futur portier de Valence. Ludovic Butelle
relâchait un centre dans les pieds de Diomède, qui marquait à
nouveau en pivot (2-1, 45°).

Le début du second acte était plus enlevé.
Tout d'abord, Bagayoko manquait de tripler la mise sur un coup-franc côté
droit. En fait, c'est un excellent réflexe de Butelle qui le privait
du but. Metz, dans la foulée, passait par deux fois très prêt
de l'égalisation. Maoulida mettait à contribution Trévisan
une première fois suite à un joli mouvement développé
côté gauche par les Messin. Puis, sur le corner suivant, une tête
grenat terminait sur la transversale. Chanceux, les Corses allaient l'être
encore plus sur l'action suivante. Un coup-franc tiré par Diomède
et dévié par le mur trompait Butelle (3-1, 54°). Le trou était
fait à plus d'une demi-heure de la fin de cette rencontre. Jean Fernandez
en profitait alors pour offrir à Julien Gorius ses premiers pas en Ligue
1. Les derniers moments de ce match n'avaient pas grand intérêt,
Ajaccio tentant de faire le spectacle sans pour autant se procurer d'occasions
très franches. L'intensité baissait au fil des minutes. Il ne
restait de toutes façons plus grand monde pour s'intéresser à
ce qui se passait sur le terrain. Les supporters de l'ACA entamaient même
un tour d'honneur dans les tribunes. Alors que le sablier s'écoulait
tranquillement, Pape Thiaw réveillait tout le monde. Le Sénégalais
plaçait sa tête sur un centre de Gorius, mais Trévisan était
toujours présent. C'était la dernière action de ce match,
qui voit finalement l'ACA se maintenir en Ligue 1 aux côtés des
Grenats. Les hommes de Fernandez peuvent désormais partir en vacances
tranquillement, ils l'ont bien mérité !

La feuille de match


Stade François Coty

Affluence : 6.000 spectateurs

Arbitre : Monsieur Veissière


Buts :
Diomède (38e, 44e, 54e) pour Ajaccio

Maoulida (31e) pour Metz


Les équipes :

AC Ajaccio : Trevisan - Regragui, Danjou, Grégoire, Robin - Terrier, Rodrigo, Demont, Diomède (Seck 87e) - Lacombe (Bonnal 73e), Bagayoko (Loko 92e)

FC Metz : Butelle - Beria, Signorino, Borbiconi, Demai - Proment, Obraniak, Leca (Walter 79e), Saci (Gorius 70e), Maoulida (Thiaw 70e), Renouard

A lire également

18juil2019

Album photos

L'album photo de la séance du jour !
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce jeudi 18 juillet la programmation TV de la 2ème journée de Ligue 1 Conforama. Pour la première à domicile de la saison, le FC...
Lire la suite

L'Avant-match

Mardi soir, le FC Metz a parfaitement débuté sa campagne de matches amicales en dominant Charleroi (2-1). Trois jours après cette première sortie...
Lire la suite