Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Pourquoi ne pas y croire ?

A l’occasion de la 28ème journée de Ligue 1, les Grenats doivent faire face à leurs responsabilités. Cette fois, en cas de défaite, ils seront bel et bien relégables. Et les résultats de leurs concurrents directs n’y pourront rien…
Partager cet article :
Le football réserve parfois des surprises savoureuses,
exquises, ou cruelles selon le côté duquel on se trouve. Historiquement,
le FC Metz a plus souvent été dans la peau du petit qui faisait
malicieusement tomber le gros. C’est d’ailleurs ça qui a
fait son histoire, sa réputation d’équipe accrocheuse et
parfois surprenante. Ce sont aussi ces succès volés au nez et la barbe
de Parisiens ou Marseillais prétendus largement supérieurs qui
ont soudé autour de cette équipe un public qui reconnaît
en elle les valeurs de sa région. Le plus grand souvenir de ce cas de
figure reste bien sûr la qualification en Coupe d’Europe à
Barcelone. Si cette époque semble bien révolue, le ballon rond
n’a pas changé et les victoires soit-disant improbables continuent
de se produire… C’est sans doute en partie pour ça que samedi,
les plus fidèles supporters messins prendront une nouvelle fois le train,
le bus, la voiture ou un J9 pour avaler les sept cents kilomètres qui
séparent Metz de Nantes tandis que les hommes de Jean Fernandez seront
à l’hôtel en train de se préparer à affronter
les Canaris de Loïc Amisse…

Liebus en porte-bonheur ?

Les deux derniers déplacements des Grenats en terre
nantaise sont plutôt de beaux souvenirs. Il y a deux ans en championnat,
les coéquipiers de Jacques Songo’o étaient venus chercher
un bon match nul (0-0). Le portier camerounais avait d’ailleurs livré
un de ses meilleurs matches de la saison, sauvant les siens à plusieurs
reprises. La saison passée, Metz avait réussi le petit exploit
d’éliminer les Canaris de la Coupe de la Ligue (2-0). Le point
commun entre ses deux belles performances paraîtra sans doute anodin aux
non superstitieux. A chacune de ses rencontres, Johan Liebus était assis
sur le banc des remplaçants en tant que deuxième gardien. Le portier
messin, qui effectue une saison en tout point remarquable avec l’équipe
de CFA, bénéficie de l’indisponibilité d’Agassa
(tendon rotulien) pour intégrer le groupe. Par ailleurs, les problèmes
de cheville de Bruno Rodriguez et la gastro-entérite de Jonathan Jager
privent Jean Fernandez d’éléments offensifs. Le technicien
messin a néanmoins pris la décision de se passer des services
de Pape Thiaw. Le Sénégalais, jugé à cours de forme
après trois semaines sans compétition, devra refaire ses gammes
au sein de l’équipe de Francis de Taddéo qui se déplace
à Nancy pour le compte du Championnat de France Amateurs. Au rayon des
absences, on rappellera aussi celles de Dié et Morisot, suspendus. Les
Nantais chercheront quant à eux à confirmer leur très belle
victoire à Rennes lors du derby. En cas de défaite, le FC Metz
se retrouvera automatiquement et pour la première fois de la saison dans
la zone rouge. Cette-fois, les Lorrains ne peuvent vraiment plus compter que
sur eux-mêmes…

Nantes – Metz, 28ème journée de Ligue 1

Samedi 13 mars au Stade de la Beaujoire à 20h

Arbitre : Monsieur Bré

Les équipes probables :

Nantes : Landreau – Armand,
Gillet, Yepes, Savinaud – Ziani, Faé, Hadjadj, Da Rocha –
Moldovan, Pujol

Remplaçants : Grondin, Delhommeau, Quint, Yapi, Vahirua

Metz : Butelle – Signorino,
Borbiconi, Méniri, Marchal, Allegro – Leca, Proment, Djiba, Saci
– Maoulida

Remplaçants : Liebus, Béria, Renouard, Gueye, Noro

A lire également

15juil2019

Coup de projecteur

Les nouvelles tenues pour la saison 2019-2020 ont été présentées ce lundi soir dans la Cour du Marché Couvert à Metz :  Pour ce nouvel exercice, les...
Lire la suite

L'Avant-match

Alors que la reprise de la compétition officielle est fixée au dimanche 11 août, à Strasbourg, les Grenats se testeront pour la première fois cette...
Lire la suite

Web TV

15/07/2019 Thomas Delaine : "Garder ma ligne directrice" Toutes les vidéos
Lire la suite