Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Rester invaincu

Pour que les espoirs de maintien survivent au mois de janvier, les Grenats se doivent de continuer leur série de résultats positifs. Celle-ci sera rudement mise à l’épreuve ce mercredi au Mans. C’est reparti.
Partager cet article :
Neuf jours d’arrêt. Voilà ce dont ont
bénéficié les Grenats en guise de coupure. Entre le 17,
date de leur victoire face à Nice, et le 27, jour de la reprise. Leurs
homologues manceaux ont eu le droit à un stage aux Sables d’Olonne
et un réveillon avec leur entraîneur qui, soucieux d’éviter
tout excès, les avait convoqués à deux heures du matin
dans un hôtel de la ville, le 1er janvier 2006 ! Cette façon de
faire originale n’a pas manqué de faire sourire, évidemment,
et peut-être aussi de faire grincer des dents. Quatre jours après
la Saint-Sylvestre, la phase retour du Championnat de France de Ligue 1 Orange
débute. L’expression « trêve hivernale » n’a
décidément de sens que pour les clubs amateurs dans le football
hexagonal.

Quoiqu’il en soit, le FC Metz se rend dans la Sarthe avec l’ambition
de prolonger sa série d’invincibilité longue de six matches.
« L’équipe ne devrait pas beaucoup changer »,
a indiqué Joël Muller. On peut donc s’attendre à voir
les Grenats évoluer dans un dispositif identique à celui utilisé
face à Nice. La seule zone d’ombre se situe dans l’axe de
la défense, où Mehdi Méniri est plus en forme. Le Franco-Algérien
peut disputer une place avec Carl Medjani ou Stéphane Borbiconi.
« Lorsqu’on s’arrête sur une victoire,
précise
leur entraîneur, on a forcément envie de débuter
par un nouveau succès. Nous avons quelques incertitudes car même
si nous avons essayé de travailler de la meilleure des façons,
les conditions étaient tout de même particulières. »

Gêné par les fortes chutes de neige survenues lors de sa semaine
de reprise, le groupe messin a multiplié les séances d’entraînement
sur les surfaces dures… et étroites : salle, synthétique,
demi-terrain. Ce matin encore, l’opposition eut lieu sur un quart de pelouse
du terrain d’entraînement. Et la rencontre amicale prévue
face à Valenciennes dut être annulée. Finalement, seule
la confrontation interne de ce dimanche aura pu permettre aux Grenats de retrouver
des sensations de match.

Leur adversaire du soir, Le Mans, est un promu qui a démarré au
quart de tour. Metz faillit d’ailleurs en faire les frais lorsque la troupe
de Frédéric Hantz visita Saint-Symphorien début août.
Sans un Wimbée en état de grâce, les locaux en auraient
certainement pris autant qu’à Paris une semaine plus tôt.
Joël Muller ne l’a pas oublié, même si son onze de départ
a radicalement changé depuis. Outre cette rencontre, le FC Metz représente
un bon souvenir pour les Sang et Or. Sa précédente venue au Stade
Léon Bollée restera gravée dans l’histoire du MUC
72. Il s’agit en effet de la première victoire du club manceau
en première division. Relégués à l’issue de
la saison 2003-2004, les coéquipiers de Laurent Bonnart sont remontés
d’emblée. Cette année n’est que la deuxième
de l’histoire du club en Ligue 1 et celui-ci est actuellement onzième
du classement. Preuve que le petit nouveau apprend vite.

Le Mans – Metz, 20ème
journée de Ligue 1


Mercredi 4 janvier à 20h30, Stade Léon Bollée

Arbitre : Monsieur Derrien

>> En direct sur le FCMetz.com à partir de 20h

Le site officiel du FC Metz avait délaissé les retransmissions
en « live » des rencontres depuis quelques temps. A l’occasion
de ce déplacement au Mans, l’expérience sera tentée
à nouveau. Si elle est concluante, elle sera renouvelée le samedi
suivant pour le match de Coupe de France contre Drancy. Comme il s’agit
d’une première prise en main, nous vous demanderons de noter tous
les dysfonctionnements qui pourraient survenir et de nous en faire part à
l’adresse webmaster@fcmetz.com. Rendez-vous demain à 20h !

A lire également

03avr2020

Web TV

03/04/2020 C'était un 3 avril... face au Mans ! Toutes les vidéos
Lire la suite

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite