Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Une mauvaise rentrée

Les Messins ont mal commencé l’année 2006. Leur série d’invincibilité a pris fin dans la Sarthe, où le MUC a fini par remporter une rencontre de faible qualité grâce à un doublé de son Brésilien De Melo.
Partager cet article :

Heureusement
que De Melo est entré ce soir pour les
supporters manceaux. Le Sud-américain a amené un
bout de soleil au maigre
public du soir. Sans ça, ce dernier serait reparti
déçu du spectacle et sans
doute aussi du résultat. Les deux formations ont
livré ce qu’il convient
d’appeler un match de reprise. Après un bon quart
d’heure, la formation locale
a semblé s’essouffler et le rythme s’en
est ressenti. Jusqu’au coup de tête
décisif du buteur du soir.

Le Mans avait pourtant essayé d’enflammer la
rencontre dès le début. Plus
incisifs, les Sang et Or allumaient les premières
mèches. Bangoura, dès la
deuxième minute, tentait sa chance des vingt
mètres. Cela passait de peu à
côté
des buts de Grégory Wimbée. Plus en jambes, les
hommes de Frédéric Hantz gagnaient
les duels et au fil des minutes, empêchaient leurs
adversaires de sortir de
leur camp. Gênés, ceux-ci montraient des signes de
fébrilité. Mais le MUC pêchait
dans la dernière passe. Les centres ne trouvèrent
pas preneur et finalement, le
gardien mosellan fut inquiété uniquement par des
frappes lointaines. Matsui
puis Fanchone s’y essayaient au quart d’heure de
jeu mais le danger restait
minime. En fait, la plus grosse opportunité de la
première période était
messine. Ahn profitait d’une déviation de la
tête d’Hervé Tum pour défier
Pelé.
Le portier sortait vainqueur du duel (21°). Rien ne bougeait
jusqu’à la pause,
Metz reprenant l’assurance suffisante pour juguler tant bien
que mal les
assauts adverses.

Lorsque les Lorrains étaient en place, leurs adversaires
avaient bien du mal à s’approcher du but. Au
retour des vestiaires, ceux-ci
profitèrent de l’espace qui s’ouvrit
lorsque que Metz négocia mal un
coup-franc. La contre-attaque fut conclue par De Melo,
fraîchement entré en
jeu, de la tête (1-0, 60°). Dès lors, la
situation devenait difficile pour les
Lorrains, qui n’avaient réussi à entrer
dans la surface que par Béria quelques
minutes auparavant, sans succès. Le Mans poursuivit donc sa
domination
relativement stérile. Et au moment où les hommes
de Muller relevaient la tête,
terminant mieux la partie, ils réussissaient à
enfoncer le clou. Une première
fois, Wimbée avait retardé
l’échéance face à Hautcoeur.
Mais finalement, le
héros du soir trouvait la faille dans un trou de souris dans
le temps
additionnel. Une mauvaise opération pour les Grenats qui
restent à sept points du
premier non reléguable. "Je suis déçu du résultat, évidemment, a commenté Muller. Mais entre Le Mans et Metz, ce soir, il n'y avait pas photo. Nous étions absents de leurs trente mètres. A partir de là, il est difficile d'espérer quelque chose."



20
ème
journée de Ligue, Le Mans 2–0 Metz (0-0)

Stade Léon Bollée, mercredi 4 janvier

8405 spectateurs

Arbitre : Monsieur Derrien

Buts :

Le Mans : De Melo (60°, 91°)

Avertissements :

Metz : Ouadah (66°), Méniri (88°)

Les équipes :

Le Mans : Pelé – Thomas O., Cerdan,
Pinault, Basa –
Romaric (De Melo 56°), Hautcoeur, Thomas F., Matsui (Chiumento 76°) – Fanchone (Douillard 85°), Bangoura

Metz : Wimbée – Béria,
Borbiconi, Medjani, Bassong –
Ahn (Gueye 67°), Proment, Djiba (Méniri 45°), Obraniak
– Ouadah – Tum (Zewlakow 76°)

A lire également

03avr2020

Web TV

03/04/2020 C'était un 3 avril... face au Mans ! Toutes les vidéos
Lire la suite

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite