Réservez votre place pour Metz - Reims !

Bonnefoi doit se prouver

Abonné aux bancs de touche du Calcio depuis plusieurs saisons, Landry Bonnefoi veut asseoir ses qualités de gardien de but en jouant davantage. Prêté (avec option d'achat) par la Juventus de Turin, il a signé aujourd’hui au FC Metz pour une saison.
Partager cet article :
S’entraîner régulièrement aux côtés
de Gianluigi Buffon est un rêve pour bon nombre de portiers en herbe.
Le gardien de l’équipe d’Italie est considéré
comme le meilleur au monde. Mais ramené au contexte de Landry Bonnefoi,
cela instaure surtout, le stade de l’émerveillement passé,
un contraste bien trop saisissant pour être supportable. Tous les matins,
l’espoir français s’entraînait en compagnie du champion.
Puis il passait ses week-ends au bord de la touche, dans les tribunes ou en
« Primavera », l’équivalent de la CFA, dont le niveau
est plus faible selon l’intéressé. Depuis son départ
de l’AS Cannes à l’âge de 17 ans, Bonnefoi n’a
joué qu’un match en Série A lors de son passage d’un
an à Messine. « Je ne regrette pas ces dernières années,
commente t-il. J’ai appris beaucoup de choses à Turin en partageant le quotidien de grands joueurs. Mais au bout d’un moment, on a envie
de jouer. Si j’ai un déception, c’est celle de ne pas avoir
été prêté plus vite alors que j’avais fait
part aux dirigeants de cette volonté. »


Après une expérience, lors de la saison 2003-2004, au sein du
FC Messine ; le voilà donc au FC Metz. Un club avec qui les contacts
avaient déjà été noués il y a quelques années
sans que le transfert n’aboutisse. « Jusqu’à maintenant,
j’ai toujours considéré Metz comme un bon club de première
division, une équipe qui faisait ses matches à laquelle il fallait
toujours faire attention. Même si la saison dernière a été
une année sans, je constate aujourd’hui que le club dispose de
superbes structures, de bons terrains, d'un beau Centre de Formation. »

Après le départ de Kossi Agassa, dont le choix s’est porté
vers l’Espagne, Christophe Marichez a été ‘nommé’
numéro un avant de se voir également confier le brassard. Bonnefoi
vient donc avec un statut de doublure… qu’il compte bien chahuter
tout au long de la saison. « Je sais que je n’arrive pas avec
une place de titulaire mais je sais aussi qu’il existe toujours, malgré
la hiérarchie de départ, une forme de concurrence. Si je montre,
lors des entraînements, que je mérite de jouer, je finirai par
avoir ma chance. »
C’est dans cet esprit que le jeune gardien
français a quitté le désordre turinois pour le calme mosellan.
« Déçu » d’apprendre que son club,
la Vieille Dame, avait eu recours à des pratiques douteuses pour remporter
des matches. Et aussi avec la volonté de faire taire les critiques qui,
comme pour bon nombre de très jeunes joueurs, ont accompagné son
transfert vers l’Italie. « Je veux montrer que je ne me suis
pas grillé en partant à la Juve, que ce n’était pas
un mauvais choix comme je l’ai souvent entendu. »
Un discours
que pourrait tenir Ludovic Butelle, que Bonnefoi a déjà croisé
en équipe de France espoir, et qui avait aidé le Club à
la Croix de Lorraine à remonter en Ligue 1, voici quatre ans.

Landry Bonnefoi en bref

Né le 20 septembre 1983 à Villeparisis

1,84m pour 72kg

Français

Gardien de but

Clubs précédents : Cannes, Juventus, Messine

A lire également

18nov2019

Actualités

Ce mardi, les Grenats s'entraîneront à deux reprises. Les séances débuteront respectivement à partir de 10h et 15h ! Par ailleurs, à tout moment, une...
Lire la suite

Actualités

Ce lundi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. La séance du jour aura lieu à partir de 15h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

15nov2019

Actualités

Ce samedi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite