Réservez votre place pour Metz - Marseille !

Confirmer le renouveau

Un peu plus d’une semaine après sa probante victoire à Tours, le FC Metz accueille Ajaccio en match en retard à Saint Symphorien. Un seul mot d’ordre hante les couloirs des vestiaires du stade : confirmer ce succès acquis à l’extérieur.
Partager cet article :

Réagir, c’est bien, agir c’est mieux !
On peut être marqué par l’ampleur du succès acquis à Tours, mais ce beau sursaut d’orgueil offert par les joueurs messins n’est finalement pas si surprenant que cela. En tous cas, l’entraîneur messin Yvon Pouliquen note que ce n’est pas le premier coup d’éclat de ses hommes lorsqu’ils sont dos au mur. « Nous avons toujours su réagir lorsqu’il le fallait, note le technicien. Que ce soit en début de saison, lorsqu’il a fallu faire des résultats à Lens et Montpellier après avoir perdu contre Boulogne ; ou plus récemment en venant à bout de Strasbourg. Cette fois, on refait un coup en l’emportant à Tours. C’est positif. Mais ce qu’il faut aussi, désormais, c’est être capable d’agir. » Agir… Dans cette optique, l’efficacité retrouvée au stade de la Vallée du Cher est synonyme d’espoir.

Première sélection pour Nenad Jestrovic
L’attaquant serbe, jugé apte par son entraîneur pour faire partie du groupe, devrait amener une dimension supplémentaire à l’attaque messine de par ses prédispositions de finisseur. C’est en tout cas ce qu’espère vivement Yvon Pouliquen : « Il a le profil idéal pour peser sur les défenses adverses car il est très puissant. De plus, il nous a montré à l’entraînement que ses statistiques de buteur n’étaient pas usurpées ». Face à une équipe solide et disciplinée, le serbe pourrait bien avoir une belle carte à jouer. « Ajaccio viendra pour défendre et pour jouer le contre. Il nous faudra être prudent et patient, tout en sachant mettre le grain de folie nécessaire pour débloquer le match. Par exemple, refaire le même match que contre Strasbourg, au cours duquel nous avions su nous lâcher pour apporter une certaine créativité. » S’il l’emporte, le FC Metz rejoindra Boulogne à la troisième place du classement avec 35 points.

Ajaccio sans son buteur
L’AC Ajaccio compte dans son effectif un redoutable buteur en la personne de Cheikh Tidiane Diakité, auteur de neuf réalisations et deux passes décisives en Ligue 2 depuis le début de la saison. Cet attaquant longiligne, dont l’allure n’est pas sans rappeler un certain Emmanuel Adebayor, est prêté par les Girondins de Bordeaux. Blessé depuis quelques semaines, il est insuffisamment remis et ne sera pas du voyage. José Pasqualetti, l’entraîneur corse, a sélectionné vingt joueurs pour ce déplacement, dont les deux anciens messins Medjani et Asuar.
Le groupe de l’ACA : Debès, Quiévreux, Dohin, Pereira, Fournier, Uras, Medjani, Abou, Guerriero, Gregori, Asuar, Darbion, Lesueur, Ba, Viale, Jouseau, Caron, Bocognano, André, Aubameyang

Un Mosellan sur l’île de beauté
L’effectif d’Ajaccio compte un Mosellan, qui n’est pourtant jamais passé par le FC Metz. Ludovic Guerriero, formé à l’AS Nancy Lorraine, a rejoint l’île de beauté à l’été dernier en provenance du club meurthe-et-mosellan. Milieu de terrain accrocheur, il fait partie des joueurs les plus utilisés cette saison. « Il s’est bien adapté à notre club et à notre culture, témoigne Carl Medjani, pour qui c’est la seconde saison en Corse. Il réalise un bonne saison et a notamment inscrit trois buts. Il aura sans doute à coeur de faire quelque chose à Saint-Symphorien, d’autant que sa famille fera le déplacement. » Guerriero est en effet natif de Forbach.

Sale souvenir pour l’ACA à Saint-Symphorien
Le club d’Ajaccio a encaissé la plus lourde défaite de son histoire en Ligue 1 au Stade Saint-Symphorien, lors de la saison 1972-1973. La partie s’est tenue le 29 mai 1973 à l’occasion de la 37ème journée. Le buteur argentin Nestor Combin en fut le principal acteur en inscrivant pas moins de cinq buts. Autres Grenats de l’époque : Marc Rastoll, Victor Zvunka, Patrick Barth, Claude Hausknecht ou encore Fernand Jeitz. Les deux derniers ajoutant d’ailleurs également leur nom à la liste des buteurs du soir. De quoi faire passer à Roland Courbis, alors défenseur au sein du club corse, une sale soirée !

A lire également

06déc2019

Web TV

06/12/2019 Nice - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite

Grenat du mois

Cette saison, Habib Diallo enchaîne les buts comme les récompenses. Déjà nommé Grenat du mois d'août, l'attaquant messin vient une nouvelle fois d'...
Lire la suite