Réservez votre place pour Metz - Reims !

Gros coup de pompe des Grenats

Les Messins sont complètement passés à côté de leur partie contre Clermont. L'ouverture du score de Nicolas Farina n'a pas suffi à masquer leur étonnante fébrilité. Score final : trois buts à un pour les visiteurs.
Partager cet article :

Il y a des soirs où rien ne va. Opposés à une formation en quête de maintien en Ligue 2, les hommes d'Yvon Pouliquen en ont connu un en cette trente deuxième journée de Ligue 2. Privés de Cédric Barbosa, suspendu, et Victor Mendy, blessé, ils se sont ratés comme rarement cette saison en encaissant pour la première fois trois buts sur leur pelouse. Un gros coup de mou qui succède à une série de quatre matches sans défaite, qui avait propulsé le Club à la Croix de Lorraine dans le trio de tête.

L'équipe auvergnate, décidée et enthousiaste, n'a pas tardé à semer la zizanie dans l'arrière garde mosellane. Mickaël Murcy fila au but dès la cinquième minute et obligea Germano Vailati à un arrêt de grande classe (5°). Puis Guillaume Loriot tenta une frappe lointaine (8°). Metz avait du mal à rentrer dans sa partie et ne se manifesta qu'à la 14ème minute, quand Nicolas Farina trouva la tête de Papiss Cissé (14°). Avant d'ouvrir la marque sur sa seconde opportunité. Farina était à l'origine et à la conclusion de l'action. Malgré sa petite taille, il s'imposait de la tête sur un centre de Guillaume Rippert (1-0, 28°). C'est dans les minutes suivantes que Metz perdit la partie.

Au regard du début de partie, mener de la sorte était une aubaine, dont les Grenats n'ont pas su profiter. Clermont les a poussés à la faute, notamment Rachid Hamdani, auteur d'un doublé en un quart d'heure. Pour commencer, il profitait de la fébrilité mosellane pour s'infiltrer plein axe et battre Vailati d'une frappe puissante (1-1, 35°). Ensuite, il concluait une contre attaque menée côté gauche par Guillaume Loriot (1-2, 44°). La percussion de hommes d'Olle Nicole avait parlé.

Déboussolés, les Messins tentaient de se reprendre au retour des vestiaires, d'où Nicolas Farina, blessé, n'est pas ressorti. Ils y parvinrent petit à petit, sans se montrer suffisamment dangereux pour battre Michael Fabre. Sur le flanc droit, Papiss Cissé parvint pourtant à percer le dernier rideau auvergnat. Mais sa frappe puissante ne trouvait pas le cadre (54°). Une preuve de plus que la réussite n'était pas du côté lorrain, Murcy ajouta un troisième but d'une frappe croisée des dix huit mètres (1-3, 70°). La coupe était pleine pour les coéquipiers de Cédric Barbosa, au micro de D!rect FM ce soir. Un resserrement s'est opéré en tête de la Ligue 2, il faudra produire une toute autre prestation à la Meinau lundi 27 avril !

A lire également

11nov2019

Web TV

11/11/2019 Lille - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite

Gratification

Auteur d'une solide performance sur la pelouse du LOSC (0-0), Alexandre Oukidja figure dans l'équipe type de la 13ème journée du journal L'Equipe. Il...
Lire la suite