Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Metz et Strasbourg dos à dos

Le choc de la trente troisième journée de Ligue 2 n'a pas trouvé de vainqueur, lundi soir à la Meinau. Les Grenats ont maitrisé le premier acte, pas le second. Ils peuvent donc se satisfaire de ce résultat nul, qui leur permet de rester sur le podium.
Partager cet article :

Il y a quelques semaines, au regard du classement, on pensait que la montée se résumerait à une course entre trois équipes, qui étaient aussi les trois reléguées du précédent championnat de Ligue 1. Par leurs contreperformances respectives, Messins et Strasbourgeois ont depuis contribué à rééquilibrer le haut du tableau. Bien malgré eux, ils ont poussé le vice jusqu'à faire match nul zéro à zéro, lundi soir au Stade de la Meinau, au terme d'une rencontre qui ne manqua pourtant pas d'occasions de marquer. Ce résultat, fort logique au demeurant, fait sans doute plus les affaires des visiteurs que des locaux. Ils conservent en effet leur place sur le podium avant de recevoir Nîmes vendredi soir.

Organisée comme à son habitude, la formation d'Yvon Pouliquen a produit une première période solide. Notamment après un premier quart d'heure décousu qui faillit permettre à l'un et à l'autre d'ouvrir la marque. Dès la première minute, Papiss Cissé trouva en effet le poteau. Avant que Simon Zenke n'écrase sa frappe face à Germano Vailati (2°). Par la suite les Grenats se mettaient en position d'attente et laissaient à Strasbourg le soin d'attaquer. L'option faillit se révéler payante. Victor Mendy prit le meilleur côté droit mais manqua son centre à destination de Papiss Cissé (29°). Puis Matheus Vivian faillit reprendre à pleine vitesse un corner de Cédric Barbosa (37°). Enfin, Papiss Cissé fut repris in extremis dans la surface par Grégory Paisley (40°). Metz avait laissé passer sa chance.

Le second acte fut nettement à l'avantage de Strasbourg, qui imprima un rythme plus élevé à ses offensives. Metz dut alors produire une grosse débauche d'énergie pour conserver sa cage inviolée. Julien Cardy avorta une contre attaque alsacienne, en dernier recourt (60°). Avant que la balle de match soit gâchée par Kandia Traoré. Seul au second poteau, il choisissait la force face à la courageuse sortie de Germano Vailati... et son ballon s'envolait dans les tribunes (70°). Les Alsaciens ne parvinrent plus, par la suite, à se montrer dangereux. C'est aussi car les Mosellans se battaient comme de beaux diables. Un point obtenu de haute lutte s'apprécie ! Il faudra bien sûr le bonifier vendredi à Saint-Symphorien contre Nîmes.

A lire également

19juil2019

Agenda

Ce samedi, les Grenats s'entraîneront à 9h30. La séance du jour sera ouverte au public.
Lire la suite

Album photos

Metz - Sochaux, l'album photo
Lire la suite

Transfert

Arrivé en Moselle lors de l’été 2018, Cheick Tidiane Sabaly rejoint le Pau FC afin de poursuivre sa progression. Le milieu de terrain est prêté dans...
Lire la suite