Réservez votre place pour Metz - Nantes !

Metz ne s'en sort pas

Paralysés par l'enjeu, les Grenats ont manqué leur match face à Troyes. A deux matches du terme du championnat, la montée en Ligue 1 est compromise. Le second, Montpellier, a deux points d'avance qu'il sera dur de rattraper.
Partager cet article :

Décidément, recevoir l'ESTAC n'inspire pas les Grenats. En 2005-2006, l'affiche correspondait au 2000ème match en Ligue 1 de l'histoire du Club à la Croix de Lorraine. Elle s'était transformée en fiasco, sous la forme d'une sévère défaite synonyme de relégation. Cette fois, les Lorrains n'ont pas perdu mais ce match nul, le quatrième en six journées, a des airs de défaite. Il permet à Montpellier, vainqueur contre Ajaccio, de prendre deux points d'avance, tandis que Strasbourg et Boulogne s'expliqueront lundi.

En début de partie, les coéquipiers de Julien Cardy eurent toutes les peines du monde à se libérer. Ce qu'un penalty sur le capitaine messin aurait permit. Mais l'homme en noir Nicolas Rainville jugea la charge de Sissoko licite (4°). La pression qui pesait sur les épaules lorraines semblait trop dure à supporter. Pourtant, petit à petit, les hommes d'Yvon Pouliquen parvinrent à prendre le dessus sur leur adversaire. Les coups de pieds arrêtés se multiplièrent sur la cage de Merville, qui dut s'employer à plusieurs reprises pour empêcher l'ouverture du score. Le danger, malheureusement, ne se concrétisa pas au tableau d'affichage. Yahhia Kebe eut même la plus belle occasion du premier acte. Sans un grand Germano Vailati, il aurait converti un centre en retrait de Fabrice Fiorese.

Véritable poison pour l'arrière-garde messine, l'ancien Guingampais semait le trouble par ses appels bien sentis. Au retour des vestiaires, il se faufila côté droit puis adressa un centre parfait à destination de Kebe. Ce dernier ne manqua pas l'occasion de mettre les siens sur les bons rails (0-1, 54°). Un véritable coup de massue pour les Grenats, qu'Yvon Pouliquen tenta de réanimer en effectuant des changements. L'équipe mosellane termina avec le duo Cissé – Mendy en pointe. Le premier parvint à égaliser sur un corner repris par Strasser et repoussé par Merville (1-1, 75°). Le second mit la défense auboise sur le grill à plusieurs reprises sans parvenir à forcer le destin. Signe que ce n'était pas le soir du FC Metz, la balle de match fut manquée par Nicolas Farina, habituel sauveur du onze grenat, dans les arrêts de jeu. Pour espérer monter, il faudra remporter les deux derniers matches et rester l'oreille collée à la radio.

A lire également

15oct2019

Actualités

Ce mercredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. En revanche, la séance du jour se déroulera à huis clos.
Lire la suite

Billetterie

À la fin du mois d'octobre, le FC Metz effectuera son entrée en lice en Coupe de la Ligue avec la réception du Stade Brestois. Ce match comptant pour...
Lire la suite

14oct2019

Actualités

Ce mardi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite