Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Une belle occasion de manquée

Auteur d’un match nul (1-1), le  FC Metz est reparti de Vannes avec un sentiment mitigé. Leaders jusqu’à lundi et le choc entre Lens et Strasbourg, les Grenats auraient pu creuser un écart plus important en concrétisant de très nettes occasions.
Partager cet article :

Malgré une bonne prestation dans le Morbihan, les hommes d’Yvon Pouliquen ne font pas des ‘leaders’ heureux. Cela, ils le doivent à un déficit certain dans le dernier geste, au moment où Vannes était prêt à craquer, à l’heure de jeu. Sans ces échecs face au but, les Grenats seraient sans doute revenus vainqueurs du stade de la Rabine. Et il n’y aurait rien eu à dire sur leur succès, tant la seconde période a été à leur avantage.
Vannes, qui attend un heureux évènement, une finale de Coupe de la Ligue au Stade de France dans deux semaines, ne s’est pas économisé pour autant en première période. Les coéquipiers de Pascal Delhommeau, absent ce soir, offraient une opposition solide aux Mosellans. Ce sont toutefois ces derniers qui dominaient les débats et finissaient par se montrer dangereux. Côté gauche, Victor Mendy mettait le gardien breton à contribution par un centre-tir vicieux (33°). Puis Papiss Cissé prenait le meilleur sur son vis-à-vis avant de tenter sa chance des vingt mètres, sans trouver le cadre (38°). On retrouvait Mendy juste avant la mi-temps pour un centre à ras de terre qui ne trouvait pas preneur (45°+2).
Dès le retour des vestiaires, l’ouverture du score messine changeait la donne. C’est un but un peu heureux que marquait Romain Rocchi d’un centre puissant sur lequel  Patrick Leugueun, le capitaine adverse, manquait son dégagement et surprenait son gardien de but (0-1, 48°). La domination messine prenait alors une toute autre ampleur et les occasions se succédèrent. La plus franche fut à mettre à l’actif de Papiss Cissé, idéalement servi par Victor Mendy. Seul face au but, le meilleur buteur messin manquait pourtant le cadre (75°). Cédric Barbosa, lui aussi décalé par Mendy, n’était pas plus en réussite (76°).
A l’inverse, le numéro dix vannetais Jérôme Lebouc sut exploiter sa première occasion. D’une frappe puissante, il battit Germano Vailati, qui n’avait pas eu grand-chose à faire jusque là (1-1, 78°). Le Club à la Croix de Lorraine ramène donc un point au goût amer. Les Messins pourront se consoler en se disant que Montpellier, l’un de ses poursuivants, a fait moins bien à Nîmes (défaite 2-1). La formation de Rolland Courbis cède ainsi sa quatrième place à Boulogne, qui pointe à cinq longueurs de Metz. Une avance à entretenir dès vendredi prochain à Saint-Symphorien face à Clermont.

A lire également

17juil2019

Agenda

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront à deux reprises : à 9h30 et 17h30. Seule, la séance de l'après-midi sera ouverte au public.
Lire la suite

Web TV

17/07/2019 Metz - Charleroi, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Auteur de 7 buts lors du récent championnat de Domino's Ligue 2, Opa Nguette vient de réaliser le meilleur exercice de sa jeune carrière. Cet été, il...
Lire la suite