Réservez votre place pour Metz - Nantes !

Diafra Sakho sait prendre sa chance

Âgé de 20 ans, Diafra Sakho est le petit dernier de Génération Foot. Cet attaquant brut de décoffrage espère marcher sur les traces de son ami Papiss Cissé.
Partager cet article :

A première vue, son histoire ne parait pas originale. Diafra Sakho n’est en effet pas le premier à avoir emprunté le couloir aérien menant de Dakar à Metz. Avant lui, plusieurs joueurs sénégalais ont effectué le trajet pour porter le maillot du Club à la Croix de Lorraine. L’un d’entre eux, Papiss Cissé, vient d’ailleurs de poursuivre sa route vers le Nord en rejoignant Fribourg et la Bundesliga. Mais il faut se méfier des apparences. Meilleur buteur du groupe CFA2 de José Pinot avec neuf réalisations en douze matches, Diafra Sakho a une histoire singulière, qui contribue à faire de lui un joueur tout à fait atypique.

Cinq ans de football

‘Diaf’, comme on le surnomme au quotidien, a grandi dans le sud du Sénégal dans la région de Ziguinchor. Il dépose ses valises à Dakar en 2002. A cette époque, le ballon rond lui est encore complètement inconnu. « J’ai commencé à jouer à 15 ans dans des tournois de quartier, explique-t-il. Puis Génération Foot m’a recruté. Au bout de quelques mois seulement, je rejoignais le FC Metz. » La visite de Joël Muller, directeur technique ; et Olivier Perrin, entraîneur des ‘U19’, aboutit à son recrutement. « Je n’ai pas hésité une seconde. Il fallait saisir cette chance, je n’ai pas eu le temps de réfléchir. » Aux côtés de Diagne Fallou, il s’envole pour la Lorraine. Atterrissage le 5 décembre 2007.

« Faire deux fois mieux »

Depuis, en un peu plus de deux ans, Sakho a eu le temps de marquer quelques buts et de donner des passes décisives. Il compte tout et tient à jour ses statistiques personnelles. La saison dernière, son bilan est donc de 8 buts pour 7 passes en 27 matches de CFA (« dont 18 comme titulaire ! »). « Chaque année, poursuit-il, je me fixe comme objectif de faire deux fois mieux que l’année d’avant ! A l’école, je fonctionnais aussi comme cela. » En douze matches de CFA2, il a trouvé neuf fois le chemin des filets cette saison pour quatre passes décisives.

Cette habitude à griller les étapes est à la fois la force et la faiblesse de Diafra Sakho. Depuis son arrivée à Metz, l’attaquant n’a pas bénéficié d’autant de temps que les autres joueurs pour travailler les gestes fondamentaux. Il en a pourtant sans doute plus besoin que ses coéquipiers. « Je dois améliorer mes contrôles de balle, avoue-t-il, ainsi que mon pied gauche ! » « Il bouge beaucoup, enchaîne Olivier Perrin, qui a contribué à le faire venir avant le coacher. C’est un joueur dur à prendre, puissant et rapide. Sur le plan athlétique, il est déjà très au point. Il faut encore le faire progresser dans le domaine technique, dans les attitudes et les aptitudes qu’il convient de posséder lorsqu’on est attaquant. »

A l’inverse, cette précocité a aussi du bon. Déterminé et volontaire, Sakho ne doute jamais, trop heureux d’en être arrivé là en si peu de temps. Ne comptez pas sur lui pour appréhender quoique ce soit : « Faire le déplacement avec le groupe cette semaine serait déjà une première pour moi. Si en plus j’ai le bonheur de jouer, je le ferai sans me poser de question. Je n’ai jamais de pression. Quel que soit le niveau cela reste un match de foot et je ferai tout pour aider l’équipe. » Cela s’est vu à Amnéville, vendredi dernier en amical. Diafra Sakho a joué une mi-temps aux côtés de Thibaut Bourgeois. Et si l’association était reconduite cette semaine ?

A lire également

11oct2019

Actualités

Ce jeudi, Jean-Claude Giuntini, DTN (Directeur Technique Nationale) adjoint est venu visiter les différentes infrastructures du FC Metz dont le...
Lire la suite

04oct2019

Actualités

La SASP FC Metz recherche actuellement le profil suivant : Un(e) Commercial Outside Sales : Voir l'offre    Les candidatures pour cette offre sont à...
Lire la suite

Actualités

Le FC Metz tient à adresser ses plus sincères condoléances à l'épouse et la fille de Jean-Michel Toulouze ainsi qu'au Conseil Municipal de la Mairie...
Lire la suite