Réservez votre place pour Metz - Toulouse !

Metz bute sur Esch

Les Grenats ont bouclé une lourde semaine par un match nul face à la Jeunesse d'Esch (1-1). A Folschette, au Nord du Grand Duché, Mendy a répondu à l'ouverture du score de Martin au cours d'une partie engagée.
Partager cet article :

Au fil des matches, une équipe 'type' commence à se dessiner coté Messin. Yvon Pouliquen avait indiqué avant la rencontre que son onze de départ resterait sur la pelouse un peu plus d'une mi-temps. C'est ce qui s'est (presque) passé, celui-ci restant pratiquement inchangé jusqu'à l'heure de jeu. Seules modifications à signaler : le remplacement forcé de Vivian, victime d'un tacle appuyé, par Brégerie (22°); et le changement poste pour poste de Cheikh Gueye par Diagne Fallou au repos.

Ce onze de départ se déploya en 4-3-3, Mendy et Bessat occupant les côtés, Cissé l'axe, tandis que Johansen se plaçait en soutien de l'attaquant de pointe, un peu plus haut que les deux récupérateurs Cardy et Rocchi. Comme à Verdun, quelques jours plus tôt, Stéphane Borbiconi fut le premier à inquiéter le gardien adverse. Au quart d'heure de jeu, le natif de Villerupt se rappelait au bon souvenir de ses quatre dernières années messines, qui l'avaient vu inscrire pas moins de dix sept buts. Malheureusement pour Metz, son coup de tête passait de peu à côté (15°).

C'est alors que Mario Mutsch, qui jouait son premier match depuis sa signature, connut une  mésaventure. Sa relance à l'intention de Vivian terminait dans les pieds de Piron, qui ne se posait aucune question face à Marichez (1-0, 19°). Bousculés par l'engagement de leurs adversaires, les Mosellans eurent du mal à reprendre le dessus. Mais au fil des minutes, ils parvinrent à construire leurs offensives de mieux en mieux et à se montrer dangereux, face à une formation vigoureuse et volontaire.

Ainsi, au terme d'un mouvement initié côté droit, Victor Mendy trouvait Vincent Bessat sur la gauche. Le centre de ce dernier était repris de la tête par Papiss Cissé, signalé hors-jeu (27°). Puis Julien Cardy osa une reprise de volée des vingt cinq mètres, sans trop inquiéter Oberweiss (37°). Enfin, Pascal Johansen adressa un centre impeccable, du pied gauche, pour Victor Mendy, qui ne se fit pas prier pour égaliser de la tête (1-1, 40°). Au cours de cette belle période, Metz aurait pu inscrire un second but mais Papiss Cissé, parti à la limite du hors-jeu, butait sur le gardien adverse. L' ouverture dans le bon tempo de Romain Rocchi méritait sans doute meilleur sort.

Après la pause eut lieu l'habituelle valse des changements. Passé la soixantième minute, une nouvelle équipe messine, ressemblant fort à celle du second acte face au Paris FC, entrait en jeu. La fin de partie faillit de nouveau lui profiter. Quand Thibaut Bourgeois, depuis le côté gauche, trouva Babacar Gueye d'une passe laser, on crut que Yeni N'Gbakoto, à la réception du centre du Sénégalais allait inscrire son premier but en 'pro'. Mais l'action se termina de façon confuse. Juste avant le coup de sifflet, Bourgeois, encore lui, voulut faire parler ses qualités de finisseur mais le gardien adverse s'opposa à sa frappe (90°). Tant pis pour le résultat, Metz boucle sur un match nul une semaine très chargée. Il s'agissait du le troisième match amical en huit jours pour les Grenats. Les deux prochains, à Lokeren et Fribourg, seront peut-être plus significatifs.

Jeunesse Esch 1-1 Metz (1-1)
But de Piron (19°) pour Esch; Mendy (40°) pour Metz
Avertissement à Portier (35°)

L'équipe messine
Jusqu'à la l'heure de jeu : Marichez – C. Gueye (Fallou 45°), Borbiconi, Vivian (Brégerie 22°), Mutsch – Cardy, Johansen, Rocchi – Mendy, Cissé, Bessat
La dernière demi-heure : Ruffier – I. Gueye, Fallou, Brégerie, Mutsch – Bourgeois, Belson, Johansen, N'Gbakoto – Gestede, B. Gueye

A lire également

23sep2019

Album photos

Metz - Amiens, l'album photo
Lire la suite

Web TV

23/09/2019 Metz - Amiens, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite