Réservez votre place pour Metz - Brest !

Grenoble d'un glacial réalisme

Les Grenats se sont fait surprendre par Grenoble, qui l\'emporte comme au match aller malgré une domination messine sur la plus petite des marges.
Partager cet article :

Grosse déception dans le camp lorrain, à l'issue de la rencontre. Souvent dominateurs, les Messins se demandent comment ils ont perdu ce match face à Grenoble. La réponse est vieille comme le football : plus réalistes, leurs adversaires ont profité d'une contre attaque pour ouvrir la marque au cours de la seconde période. Avant cela, les locaux s'étaient montrés malchanceux et maladroits en gaspillant bon nombre d'occasions de buts.

"Nous avons eu un peu de réussite", reconnaissait Yvon Pouliquen en salle de presse. L'ancien coach du FC Metz pensait surtout au premier quart d'heure de cette partie. Son équipe, malmenée par Metz, aurait craqué si les attaquants lorrains s'étaient montrés plus adroits. Mathieu Duhamel échoua une première fois devant Jody Viviani, auteur d'une sortie hasardeuse (10°). Puis, Gaétan Bussmann vit le poteau repousser sa reprise de la tête (11°). Enfin, dans la foulée, le meilleur buteur messin hérita d'un excellent ballon dans la profondeur, mais il manqua le cadre.

Difficile d'en vouloir à l'attaquant prêté par Troyes, auteur d'une nouvelle prestation courageuse à la pointe de l'attaque. Sur les ailes, deux jeunes joueurs ont tenté d'apporter leur soutien : Samy Kehli et Yeni Ngbakoto. Le second, dont la taille n'est pas le premier atout, s'imposa pourtant dans les airs mais son coup de tête ne fit pas trembler Viviani (29°). Il fallut attendre la seconde période pour que les choses se décantent. Metz, plutôt dominateur, se procura plusieurs bonnes situations, sur coup de pied arrêté notamment, mais ne parvint pas à en tirer profit. A l'inverse, la montée rageuse d'Atila Turan suffit aux Grenoblois, le latéral gauche concluant son action d'un lob imprévu (70°, 1-0).

Dominique Bijotat prit tous les risques en fin de partie. Absents depuis plusieurs semaines, Thibaut Bourgeois et Kevin Diaz furent appelés à effectuer leur retour. Cela n'eut pas l'effet escompté. La balle d'égalisation revint à Mathieu Duhamel, mais le numéro dix joua à nouveau de malchance. Sa tentative de retourné fila au dessus du but de Viviani. Dure à avaler, cette défaite n'élimine pas Metz de la course au maintien. Nîmes, qui devance le Club à la Croix de Lorraine, ne pointe qu'à une longueur au classement. La lutte est loin d'être terminée !

A lire également

23oct2019

Actualités

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. La séance du jour aura lieu à partir de 16h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Web TV

23/10/2019 Ludovic Obraniak : "Metz a fait toute mon éducation" Toutes les vidéos
Lire la suite

22oct2019

Actualités

Ce mercredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. En revanche, la séance du jour se déroulera à huis clos.
Lire la suite