Réservez votre place pour Metz - Toulouse !

« Metz est un club qui a compté pour moi »

Ancien de la maison grenat aujourd’hui à l’OGC Nice, Jérémy Pied ne pourra malheureusement pas retrouver son ancien club comme il le souhaitait. Touché aux ischio-jambiers, il ne devrait finalement pas participer au 1/32e de finale de la Coupe de France face au FC Metz. Il revient néanmoins sur le tirage et ses années messines. (1/2)
Partager cet article :

Jérémy, vous vous êtes blessé face à l’Olympique Lyonnais le 22 décembre dernier. Pensez-vous pouvoir participer au match de Coupe de France face à Metz le 6 janvier prochain ?

J. P. : « Malheureusement, je ne devrai pas pouvoir jouer à Metz. J’ai quitter prématurément mes coéquipiers face à Lyon à cause d’une douleur musculaire. Finalement, les médecins m’ont confirmé que j’étais touché aux ischio-jambiers et que je serai indisponible au minimum deux semainesCet incident ne me laissera pas le temps d’être opérationnel pour la reprise, et donc pour le match de Coupe de France à Metz. »

Cela doit-être un coup dur pour vous ?

J. P. : « Evidemment. Je suis déçu mais cela fait partie du métier de footballeur. Je vais faire de mon mieux pour reprendre la compétition le plus vite possible. Je suis triste car j’aurais aimé revenir au Stade Saint-Symphorien. J’espérais retrouver le public lorrain. Mais le football est un sport collectif, alors je vais céder ma place à mes coéquipiers. En tout cas, je suivrai la rencontre avec beaucoup d’intérêt. »

Pensez-vous faire le déplacement en Lorraine pour assister à la rencontre ?

J. P. : « J’aimerais beaucoup venir à Metz malgré tout, mais il faut que j’obtienne l’aval de Claude Puel, mon entraîneur, et que je m’organise en fonction de mes soinsMais la priorité sera avant tout mon rétablissement. J’en saurai plus dans les jours à venir, mais comme je l’ai dit précédemment, je suivrai la rencontre avec beaucoup d’attention dans tous les cas. »

Même si vous ne pouvez finalement pas jouer face au FC Metz, en tant qu’ancien Messin aujourd’hui à Nice, que pensez-vous de ce tirage ?

J. P. : « Lorsque j’ai entendu le tirage j’étais très content. D’ailleurs, j’ai tout de suite appelé Joris Delle pour en discuter. Le FC Metz est un club qui a compté pour moi, c’est lui qui m’a aidé à jouer en Ligue 1. J’ai été très content d’envisager des retrouvailles avec ce club, qui a une belle équipe cette saison avec des joueurs déterminés, mais le sort en a décidé autrement. »

En plus de vous, de nombreux anciens Messins évoluent à Nice comme Joris Delle, Lionel Letizi, Mahamane Traoré ou encore Kévin Diaz. Qu’avez-vous dit à vos coéquipiers sur le FC Metz après l’annonce du tirage ?

J. P. : « Nous leur avons assuré que tomber sur le FC Metz en Coupe de France était loin d’être un tirage facile. C’est une équipe qui va jouer à la maison, devant son public qui est toujours très présent même en National. Les Messins jouent le haut de tableau dans leur championnat et sont en bonne posture pour retrouver la Ligue 2. Il y a beaucoup de jeunes à Metz. Ils ont les crocs et auront tout intérêt à se montrer face à une formation de Ligue 1. Nous ne devons donc pas prendre ce tirage à la légère malgré l’écart de divisions. »

J’imagine donc que vous suivez toujours les résultats du club grenat ?

J. P. : « Cette saison, on entend un peu moins parler du FC Metz dans les médias, mais j’essaie de me tenir au courant des résultats régulièrement. D’ailleurs je suis toujours en contact avec Thibaut Bourgeois et on en parle parfois ensemble, tout comme avec Joris Delle qui a beaucoup d’attaches en Lorraine. »

Quel est votre meilleur souvenir à Metz ?

J. P. : « Je garde un souvenir particulièrement marquant de mon but face à Strasbourg. Ce soir-là, je marque l’unique but de la rencontre et celui qui permet à l’équipe de remporter le derby face aux Alsaciens. Ce match se jouait au Stade Saint-Symphorien, alors c’était un moment encore plus savoureux. »

Finalement, que vous a apporté ce prêt d’un an au club à la Croix de Lorraine ?  

J. P. : « Sur le plan personnel, mon année à Metz m’a permis de franchir un palier. Alors que je n’avais connu que le CFA avec l’Olympique Lyonnais, on m’a donné la chance de pouvoir m’imposer dans une bonne équipe de Ligue 2. J’ai été déçu que nous manquions de pas grand-chose la remontée en Ligue 1, mais je ne regrette évidemment pas d’être passé dans ce club. »

Crédit photo : OGCNice Media

A lire également

23sep2019

Album photos

Metz - Amiens, l'album photo
Lire la suite

Web TV

23/09/2019 Metz - Amiens, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite