Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Un printemps déterminant

En cinq jours, les Grenats vont affronter deux concurrents pour la montée. La première échéance de cette semaine chargée a lieu dès mardi à Amiens. Vainqueurs au match aller, les Messins auront tout intérêt à réitérer cette performance afin de retrouver la recette du succès à l’extérieur et de conforter leur deuxième place.
Partager cet article :

Les Lorrains pensaient en être définitivement débarrassés, mais finalement, la neige et son lot de complications sont venus, une nouvelle fois, perturber leur semaine de préparation. Particulièrement habitués à composer avec les conditions météo cette saison, les Grenats se sont donc, une nouvelle fois, adaptés à la situation. Ils ont également se contraindre à la modification du calendrier, puisque leur déplacement à Amiens, initialement prévu le vendredi 15, puis le samedi 16, a été décalé au mardi 19 mars. Finalement, les hommes du président Serin ont profité du redoux de ces derniers jours pour préparer au mieux leur prochaine échéance.

L’arrivée du printemps, des beaux jours et des pelouses moins amochées tombent justement à pic, puisque les deux prochains rendez-vous des Messins revêtiront une importance considérable. Il est vrai que l’on a coutume de le répéter pour chacune des trente-huit finales que les Lorrains doivent disputer cette saison dans le Championnat National, mais c’est particulièrement véridique cette semaine puisqu’ils vont affronter deux sérieux concurrents pour la montée en cinq jours. « Je n’irai pas jusqu’à dire que cette semaine est décisive, assure Albert Cartier en conférence de presse d’avant-match, mais il est évident qu’elle sera importante. Nous nous rapprochons tout doucement de la trente-huitième journée et donc du dénouement final, alors chaque échéance devient logiquement de plus en plus déterminante. » Mais même si les Grenats venaient à jouer le meilleur des scénarios possibles sur la scène picarde, et quatre jour plus tard dans leur théâtre face à Carquefou, leur entraîneur préfère garder une once de prudence et un soupçon de modération. « Il ne faut pas rêver, après cette semaine, il nous restera neuf matches à jouer, alors autant dire que nous devrons redoubler de vigilance. Le National est un championnat incertain et six équipes doivent descendre donc elles vont toutes se battre jusqu’au bout pour remplir leurs objectifs respectifs. »

La première étape de cette semaine débute mardi en Picardie. Les Grenats y affronteront une formation amiénoise au profil sensiblement similaire au leur. Et pour cause, en proie aux difficultés loin ses bases, le SC Amiens est bien plus à l’aise devant ses supporters pour faire tomber ses adversaires. Côté lorrain, les défaillances techniques à l’extérieur n’ont toujours pas été véritablement réparées puisque les Messins ont calé lors de leur deux dernières sorties en date, à Epinal (1-0) et Créteil (2-0). Les Grenats sont ainsi prévenus, ils devront se méfier de l’équipe de Francis De Taddeo qu’ils avaient terrassé au match aller (3-1).

En tout cas, la partie entre ces deux équipes concurrentes - les Mosellans sont deuxièmes avec neuf longueurs d’avance sur les Picards, sixièmes, qui comptent un match en moins - s’annonce  particulièrement intéressante, tant pour l’enjeu du match que pour le spectacle annoncé sur la pelouse. « A Amiens, nous allons jouer face à une équipe avec un niveau de jeu similaire à celui de Créteil, c'est-à-dire dans un contexte de Ligue 2, précise le coach messin. Mais en même temps, nous devrions rencontrer une équipe avec beaucoup d’envie et de générosité, comme par exemple Epinal lors de notre dernier déplacement. » Entre deux équipes avec un même objectif clairement édicté en début de saison, à savoir la remontée en Ligue 2, la partie devrait donc assurer son lot de surprises, de suspense et de beau jeu.

Contraints d’empocher les trois points devant son public, notamment après le douloureux revers infligé par leur voisin boulonnais au Stade de la Licorne il y a deux semaines, les Amiénois ont également le devoir de se rapprocher encore un peu plus du podium, qu’ils n’ont côtoyé que pendant trois journées cette saison. S’ils s’attendent donc à un adversaire légèrement tendu, les Grenats ne seront pas en reste non plus. « Nous aurons aussi de la pression notre côté, assure Albert Cartier. Comme Amiens, nous avons affiché notre objectif dès le début de la saison, et maintenant, nous devons le remplir. Cela dit, je constate une évolution positive du groupe grâce à une bonne gestion de cette pression. » Pas de quoi s’inquiéter donc.

En revanche, l’état de forme du meilleur artilleur du club est un peu plus préoccupant. Touché aux adducteurs, Diafra Sakho est incertain pour la rencontre. Le co-meilleur buteur du Championnat National, auteur d’un doublé lors du match aller, effectuera tout de même un essai avant le coup d’envoi de la rencontre. Afin de prévenir cet éventuel forfait, mais également en raison de son indécision concernant le onze de départ, Albert Cartier a préféré sélectionner dix-sept joueurs pour se rendre en Picardie. L’une des hésitations du technicien porte notamment sur le secteur défensif. En effet, le staff doit composer avec l’absence de Gaëtan Bussmann, suspendu automatiquement pour avoir reçu trois cartons jaunes en moins de trois mois. Pour compenser cet aléa, il a rappelé Ali Bamba dans le groupe, mais la titularisation de ce dernier au poste d’arrière-gauche n’est pas encore acquise car il se pourrait bien que l’entraîneur messin ait envie de voir de nouvelles choses, de nouvelles associations. Hormis la reconduction d’Anthony M’Fa, qui n’a encaissé que trois buts lors des cinq matches, le suspense reste donc entier sur la composition grenat.

Grâce à de bonnes performances à domicile ces dernières semaines, le ciel des Messins ne s’est pas assombri malgré les deux revers consécutifs essuyés à l’extérieur. Mais l’échéance finale approche à grands-pas, et afin de retrouver la recette miracle pour briller à nouveau à l’extérieur, d’éliminer un concurrent direct et de conforter sa deuxième place, une victoire des Grenats à Amiens serait évidemment appréciable, si ce n’est indispensable. Et comme souvent, assez de paroles, maintenant, place aux actes !

SC Amiens – FC Metz
28° journée du Championnat National
Mardi 19 Mars 2013 à 20h00
Stade de la Licorne
A suivre en direct sur www.fcmetz.com en live-texte et streaming audio (D!RECT FM)

A lire également

18juil2019

Album photos

L'album photo de la séance du jour !
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce jeudi 18 juillet la programmation TV de la 2ème journée de Ligue 1 Conforama. Pour la première à domicile de la saison, le FC...
Lire la suite

L'Avant-match

Mardi soir, le FC Metz a parfaitement débuté sa campagne de matches amicales en dominant Charleroi (2-1). Trois jours après cette première sortie...
Lire la suite