Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Malouda : « Le projet du FC Metz m’a convaincu »

Présenté à la presse vendredi, Florent Malouda, qui s’est engagé avec le FC Metz pour une année et une autre en option, a expliqué les raisons de son choix de rejoindre la Lorraine, alors qu’il était courtisé par d’autres clubs.
Partager cet article :

 

Les mines étaient particulièrement réjouies ce vendredi après-midi dans la salle de presse du Stade Saint-Symphorien. Du côté des dirigeants messins, logiquement ravis de leur coup, du côté de Florent Malouda également, qu’on imaginait heureux de retrouver le Championnat de France ; mais aussi un peu du côté des journalistes, dont certains parvenaient mal à cacher leur enthousiasme au moment d’interroger un vice-champion du monde à la table d’interview messine.

La nouvelle était tombée un peu plus tôt dans la journée : l’ex-capitaine des Bleus, aux 80 sélections en Equipe de France, avait donc finalement choisi de relever le défi du FC Metz, celui du maintien en Ligue 1. Une information que certains ont vraisemblablement relire deux fois avant d’y croire, tant l’arrivée chez un promu d’un joueur de ce renom et au palmarès aussi exceptionnel peut étonner.

Mais Florent Malouda était donc bel et bien à Saint-Symphorien, en chair et en os, en fin d’après-midi, aux côtés de Bernard Serin. Le président du FC Metz a salué avec une pointe de fierté la signature d’un joueur de grande expérience, avant d’essayer d’expliquer ce qui avait fait pencher la balance en faveur de l’écurie grenat.

« Je pense que Florent avait tout d’abord une grande envie de retrouver le haut niveau, a détaillé Bernard Serin, et rejouer en Ligue 1 répondait à cet envie. Ensuite, c’est un garçon qui a besoin d’endosser des responsabilités au sein d’un groupe, qui a envie de s’impliquer personnellement dans l’effectif ; or, nous avions besoin de compléter notre groupe dans ce domaine, et chez nous, il aura de grandes responsabilités. Ensuite, il y avait certainement de son côté une volonté de pouvoir offrir à sa famille un environnement plus stable. Enfin, nous avons trouver un accord financier qui soit acceptable pour lui et qui rentre dans notre budget. Nous sommes parvenus à tout cela et c’est avec un très grand plaisir que nous accueillons aujourd’hui Florent Malouda au FC Metz. »

L’intéressé, quelque peu gentiment assailli de questions, a complété l’explication présidentielle et insisté sur le rôle décisif qu’ont joué les « contacts humains » dans cette affaire. « J’avais appelé Robert Duverne pour le féliciter de son arrivée au FC Metz [le joueur et le préparateur physique se connaissent depuis 2003 et leur aventure à l’OL, ndlr], a commencé Florent Malouda, et c’est là qu’il m’a expliqué le projet du club. J’ai ensuite beaucoup parlé au téléphone avec Philippe Gaillot et Albert Cartier, j’ai déjeuné avec le président à Lyon et cela m’a permis de mieux identifier les contours de ce projet : ils m’ont plu. »

On peut dire que le FC Metz en a parcouru du chemin, depuis sa descente en National en 2012 ! Le projet des Grenats, qui a pris peu à peu forme depuis lors, continue donc de s’affiner ou de prendre du poids, c’est selon, un mois après ses retrouvailles avec la Ligue 1. « Que des gens comme Robert Duverne ou Florent Malouda, avec de tels palmarès, choisissent de rejoindre le FC Metz, cela signifie quelque chose, a complété Albert Cartier peu après. Que nous soyons fiers qu’ils viennent, quelque part, c’est logique. Mais qu’ils optent pour notre club, cela veut dire que notre projet tient la route, qu’on continue de progresser dans tous les domaines. C’est très bien pour le FC Metz. »  

« Lorsque je me suis remis sur le marché après ma rupture à l’amiable avec Trabzonspor, continue le vainqueur de la Ligue des Champions 2012, j’ai reçu d’autres propositions, financièrement plus intéressantes, mais je suis aujourd’hui à un moment de ma carrière où ce qui est déterminant, c’est le projet sportif. J’étais à la recherche de stabilité, je souhaitais retrouver un véritable univers de travail. Je savais que ce serait le cas ici à Metz. »

On sent d’ailleurs que Florent Malouda, qui sera le deuxième « grand frère » de l’effectif, – il est quatre mois plus jeune que le capitaine Sylvain Marchal – a relativement hâte de se fondre dans son nouveau groupe. Interrogé sur une éventuelle « appréhension » qu’il ressentirait à l’heure de prendre de plus amples responsabilités au sein d’une équipe, le nouveau numéro 13 messin a largement souri : « Appréhension ? Non, pas du tout ! Quand on a l’expérience, on a autant à apprendre qu’à transmettre. J’ai été dans la peau d’un jeune il y a quelques années et j’ai moi-même appris auprès de grands joueurs leur manière de transmettre, je suis prêt à le faire aujourd’hui. Je suis quelqu’un qui m’intègre vite, j’ai le contact facile. » Ajoutant, non sans une appréciable pointe d’humour : « Et à Chelsea, j’ai passé un an au centre de formation alors je pense que je n’aurai pas de mal à m’intégrer ici dans un groupe jeune (rires)*! ».

Vainqueur à Saint-Symphorien à plusieurs reprises au cours de sa carrière (il y a aussi inscrit son premier but en Equipe de France, face à la Hongrie en 2005) , Florent Malouda n’est pas non plus resté insensible à l’histoire véhiculée par le FC Metz. « C’est une réelle fierté pour moi de signer ici car le FC Metz, c’est un club avec une véritable histoire dans le foot, qui a connu un passé glorieux. A mon arrivée à Metz, j’ai été accueilli par Carlo Molinari, un personnage emblématique du football français. C’est cela que je ressens au FC Metz : un club qui sait rester dans la lignée de son histoire et de ses valeurs, tout en étant ambitieux pour le futur, avec notamment de nombreux jeunes joueurs de qualité issus du centre de formation. »

Ce projet, Florent Malouda en fait désormais partie. S’il n’est pas qualifié pour le déplacement à Nice ce samedi, le délai de qualification étant de deux jours minimum, le milieu de terrain ne devrait pas trop tergiverser avant de tester les pelouses messines. Lorsqu’il lui fut demandé s’il serait à l’entraînement lundi, le néo-Grenat n’a pas caché son amusement : « Mais je ne vais quand même pas attendre lundi pour commencer à m’entraîner ! » Parfaitement affûté sur le plan athlétique et physique, un constat tenu de la bouche de l’entraîneur messin lui-même, Florent Malouda pourrait donc faire ses premiers pas à Saint-Symphorien dès la semaine prochaine, à l’occasion de la réception de Bastia programmée samedi 20 septembre. Vivement samedi, alors !

*Ecarté du groupe professionnel à Chelsea en 2012-2013, Florent Malouda avait passé une saison avec les jeunes du centre de formation du club anglais.

 

A lire également

15juil2019

Boutique

Le club grenat lancera ce soir sa nouvelle boutique en ligne ! Rendez-vous à partir de 21h00 sur www.boutique.fcmetz.com pour la découvrir. Avis aux ...
Lire la suite

05juil2019

Actualités

Vous l'aurez sans doute remarqué, depuis quelques jours une nouvelle page est apparue sur le site officiel du FC Metz. En effet, le club à la Croix...
Lire la suite

Actualités

Lundi 8 juillet prochain, le club grenat avait programmé le lancement de sa saison 2019-2020. À l’occasion de cet événement ouvert à tous et prévu...
Lire la suite