Réservez votre place pour Metz - Reims !

Les regrets messins

Après avoir menés à deux reprises au score, les Grenats ont été rejoints en fin de rencontre, face au SM Caen (2-2).

Partager cet article :

 

La course finale est lancée et, pour le FC Metz, elle débutait par la réception du SM Caen ce samedi soir. Défaits deux fois la semaine dernière, face à deux équipes du haut de tableau, l’Olympique Lyonnais et les Girondins de Bordeaux, les Grenats se devaient de réagir. D’autant plus que pour cette 16e rencontre de la saison à domicile, les protégés du président Serin accueillaient un candidat au maintien. Un rendez-vous à ne pas manquer donc, puisqu’un succès pouvait permettre aux Messins de reléguer les Caennais à six longueurs et ainsi se redonner un peu d’air au classement.

À l’occasion de cette 33e journée, Philippe Hinschberger décidait de modifier quelques peu son onze de départ. Ainsi, Franck Signorino et Milan Bisevac effectuaient leurs retours au sein de la défense locale. Bien en jambes, les Messins débutaient la rencontre tambour battant. Opa Nguette, servi idéalement par Cheick Diabaté, était d’abord trop court pour ajuster Rémy Vercoutre (13°). Par la suite, le Malien tentait d’offrir une nouvelle balle de but à Renaud Cohade mais Vincent Bessat effectuait un retour express pour écarter le danger.

Les Grenats continuaient à pousser et Cheick Diabaté se montrait à nouveau dangereux. Renaud Cohade tentait de profiter d’une offrande de son coéquipier et voyait sa lourde frappe frôler le montant du portier adverse (28°). Les Caennais réagissaient d’abord timidement lorsque Thomas Didillon captait la volée d’Ivan Santini (29°). Puis les Visiteurs se montraient plus dangereux juste avant la pause. Le missile d’Ismaël Diomandé s’échouait sur la barre transversale du gardien messin (45°).

Sans solution après la pause, les Grenats pensaient d’abord obtenir un pénalty après une main caennaise dans la surface (62°). En vain. Le club à la Croix de Lorraine devait finalement s’en remettre à son banc de touche pour porter à nouveau le danger sur le but visiteur. Fraîchement entré en jeu, Ismaïla Sarr, à la réception d’un centre d’Ivan Balliu, ouvrait le score d’une sublime volée (1-0, 66°). Pourtant bien en place jusque-là, les hommes de Philippe Hinschberger étaient punis sur la première tentative caennaise du second acte. À la suite d’un coup-de-pied arrêté, Vincent Bessat déposait le cuir sur la tête d’Ivan Santini (1-1, 74°).

Pas abattus pour autant, le onze grenat repartait de l’avant. Rapidement, le FC Metz était récompensé de ses efforts. Cheick Diabaté profitait d’un festival d’Ivan Balliu sur le côté droit pour redonner l’avantage aux siens (2-1, 83°). Au passage, le latéral espagnol s’offrait sa deuxième passe décisive de la soirée. À cinq minutes du terme de la rencontre, les Messins étaient encore devant au tableau d’affichage. Pour autant, les Caennais revenaient à nouveau dans la partie lorsque Ronny Rodelin plaçait un coup de tête (2-2, 88°). Dans une rencontre pourtant globalement maîtrisée, cette égalisation tardive pouvait laisser des regrets aux Grenats.

Après ce nouveau match nul à domicile face au SM Caen (2-2), Cheick Doukouré et ses coéquipiers comptent 36 unités au compteur et pointent à la 15e position du classement de Ligue 1. La semaine prochaine, la formation messine accueillera d’abord le Paris Saint-Germain, mardi soir à 18h30 puis se déplacera chez un autre concurrent au maintien, samedi soir, le FC Lorient.

A lire également

21nov2019

Album photos

L'album photo de la séance du jour
Lire la suite

Web TV

21/11/2019 Metz - Reims, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite

Programmation TV

La LFP a communiqué ce jeudi 21 novembre la programmation TV de la 19ème journée de Ligue 1 Conforama. Les Grenats se déplaceront à Dijon, le samedi...
Lire la suite