Réservez votre place pour Metz - Reims !

Metz n'y est pas

Partager cet article :

Initialement prévue le samedi 17 décembre, la rencontre entre le SM Caen et le FC Metz a été reprogrammée en raison d’un épais brouillard qui s’était installé au Stade Michel d’Ornano. Le coup d’envoi de ce match comptant pour la 18ème journée de Ligue 1 a finalement été donné ce dimanche 18 décembre à 14h30 en terres normandes.

Face à la lanterne rouge du championnat, les Grenats avaient pour mission de renouer avec le succès qui les fuient depuis leur déplacement à Toulouse le 19 novembre dernier (1-2). Mais au coup d’envoi de la rencontre, c’était les Caennais qui entamaient les débats par le bon bout. Ils se procuraient rapidement des opportunités qui auraient pu faire mouche (2°, 4°, 9°, 17°), avant de trouver la faille grâce à Yann Karamoh (1-0, 20°).

Trop brouillons, les Lorrains ne parvenaient pas à se montrer dangereux dans la moitié de terrain caennaise. Les actions messines manquaient soit de tranchant (12°, 22°, 41°), soit d’application (29°, 31°) pour inquiéter Matthieu Dreyer et son arrière-garde.  Le score aurait même pu être plus lourd à la pause réglementaire si les Locaux n’avaient pas, entre autre, trouvé le poteau messin (27°).

A la reprise, les hommes de Philippe Hinschberger avaient tout intérêt à montrer un autre visage pour espérer ne pas rentrer bredouilles en Lorraine. Et alors qu’ils tentaient de rentrer véritablement dans ce match, Milan Bisevac était logiquement sanctionné d’un carton rouge (57°). Auteur d’un geste d’humeur déplacé, le défenseur central laissait ses coéquipiers terminer la rencontre à dix contre onze.

En infériorité numérique, les Messins ne tardaient pas à encaisser un deuxième but : la frappe enroulée d’Ivan Santini terminait sa course dans le petit filet messin (2-0, 61°). En toute fin de match, avec une meilleure volonté, les Grenats tentaient bien de réduire l’écart mais ils manquaient toujours d’adresse dans la surface adversaire. En revanche, sur un corner frappé par Florent Mollet, Simon Falette obligeait le portier caennais à la parade (77°) et, à quelques minutes du coup de sifflet final, la puissante frappe de Thibaut Vion s’écrasait sur le poteau caenneais (85°). Et finalement, les Locaux enfonçaient le clou dans les arrêts de jeu (3-0, 90+2°).

Les Grenats s’inclinent assez logiquement sur la pelouse du SM Caen cet après-midi. Les Lorrains n’ont pas montré ce dont ils étaient capables ce dimanche après-midi sur la pelouse du Stade Michel d’Ornano et sont logiquement sanctionnés par un concurrent direct pour le maintien. C’est une bien mauvaise opération pour les Messins ce dimanche. Charge à eux de se rattraper dès mercredi, pour le dernier match de l’année 2016, face à Guingamp au Stade Saint-Symphorien.  

A lire également

14nov2019

Programmation TV

La LFP a communiqué ce jeudi 14 novembre la programmation TV de la 18ème journée de Ligue 1 Conforama. Les Grenats accueilleront l'Olympique de...
Lire la suite

13nov2019

Actualités

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Infirmerie

Sorti sur blessure face à Lille (0-0), Thomas Delaine souffre d'une entorse de la cheville. Le latéral gauche messin restera en soins plusieurs jours...
Lire la suite