Réservez votre place pour Metz - Nantes !

OMFCM : Le onze-type

A l’occasion du match entre le FC Metz et l’Olympique de Marseille qui se déroulera le dimanche 16 octobre à 20h45 au Vélodrome, l’équipe de fcmetz.com a ouvert ses livres d’archives et vous propose le onze-type des joueurs qui ont évolué sous le maillot grenat et olympien.

Partager cet article :

Gardien

Alberto CORAZZA

FCM : 1953-1959 / OM : 1959-1961

Né en 1930, le portier italien démarre sa carrière à Metz, faisant 193 apparitions sous le maillot grenat. Parti ensuite à Marseille, il y reste deux saisons pour 57 matches, avant de jouer à Toulon de 1961 à 1962 et enfin au CS Meaux de 1962 à 1963.

Défenseurs

Jules ZVUNKA

FCM : 1960 -1966 / OM :1966-1973

Membre de la fratrie Zvunka, ainé de Victor et cadet de Georges, ce pur produit messin débute sa carrière à l’âge de 19 ans, comptabilisant au total 189 matches joués sous le maillot mosellan. Celui que l’on surnommait « Capitaine Courage » part pour l’OM, son deuxième « club de cœur ». Champion de France en 1971 et 1972, vainqueur de la Coupe de France en 1969 et 1972 en tant que joueur, il gagne également la coupe nationale en 1976 sous les couleurs olympiennes.

Victor ZVUNKA

FCM : 1970-1973 / OM : 1973-1981

Frère cadet de Jules, Victor Zvunka a également commencé sa carrière au FC Metz, mais c’est bien à Marseille que celle-ci a pris une autre dimension. Avec 296 matches joués avec l’OM, il est, après Marius Trésor, le joueur « non-né » à Marseille qui est resté le plus longtemps au club.

Claude LOWITZ

FCM : 1984-1985 / OM : 1987-1988

Membre de l’équipe héroïque à Barcelone le 3 octobre 1984, Claude Lowitz n’est resté qu’une saison à Metz. Avant d’arriver à l’Olympique de Marseille, où il n’y est également resté qu’un an, il a fait un interlude de deux saisons au Paris Saint-Germain, où il a gagné le titre de Champion de France (1986).

Philippe THYS

FCM : 1980-1985 / OM : 1988-1990

Ayant commencé sa carrière au FC Metz, le latéral gauche Philippe Thys a joué 174 matches sous la bannière mosellane, avec la clef la victoire en Coupe de France 1984. Après avoir joué au RC France et au FC Nantes, il pose ses valises sur la Canebière, et au cours de ses deux saisons avec l’OM, il a fait le doublé Championnat-Coupe en 1989 puis a gagné une deuxième fois de suite le Championnat l'année suivante.

Milieux de terrain

Robert PIRES

FCM : 1993-1998 / OM : 1998-2000

Arrivé au centre de formation messin en 1992, sous les ordres d’un certain Philippe Hinschberger, Robert Pirès est un des joueurs emblématiques du club grenat.  Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1996 et vice-champion de France en 1998, il détonne par ses dribbles et sa vitesse. Alors qu’il brille en D1, Aimé Jacquet l’appelle pour le Mondial 98 en France. La suite, tout le monde la connaît. La Coupe du Monde passée, le Champion débarque à Marseille pour deux saisons au bilan moyen. Il confirme lors de la première saison, où le club phocéen termine vice-champion de France et finaliste de la Coupe de l’UEFA, mais le deuxième sera plus difficile sportivement, puisque l’OM finit quinzième. Le Bleu sera quand même de l’aventure à l’Euro 2000, et même si il joue peu, il participe à la victoire en offrant le but en or à David Trézéguet en finale. Il part ensuite à Arsenal où il devient une pièce maîtresse du groupe d’Arsène Wenger.

Frédéric MEYRIEU

OM : 1984-1989 FCM : 1997-2002

La patte gauche la plus célèbre de Moselle a commencé sa carrière à l’Olympique de Marseille. N’ayant jamais réussi à percer sous le maillot phocéen, Frédéric Meyrieu tente l’aventure au Havre, à Bordeaux, à Toulon et enfin au RC Lens. Arrivé en 1997, il fait profiter le groupe messin de son excellente vision de jeu, de sa technique et de son expérience.

 Franck RIBERY

FCM : 2004-2005 / OM : 2005-2007

Que les observateurs ne l’oublient pas, c’est bel et bien à Metz que Franck Ribéry s’est révélé au football français. Arrivé de Brest, il ne lui a fallu que six mois pour s’attirer la lumière. Elu « joueur du mois d’Août 2014 », il intégre alors les Bleuets. Transféré au mercato d’hiver à Galatasaray, il revient en France dès le mois de juin 2005. Le Boulonnais confirme les espoirs portés en lui lors de la saison 2005-2006, ce qui lui vaut la convocation au Mondial 2006 par Raymond Domenech. Parti en 2007 pour le Bayern Munich, « Kaiser Franck » continue encore aujourd’hui à enchanter le public bavarois.

Attaquants

Cyrille POUGET

FCM : 1992-1996 et 2002-2003 / OM : 1999-2002

Messin pur souche, Cyrille Pouget formait avec Robert Pirès le duo des « P-P flingueurs ». Fort de 22 buts marqués pour 68 matches joués, il sera, avec le Champion du Monde, l'un des symboles de cette génération formée au club qui porta au plus haut les couleurs messines dans les années 1990. Recruté par l’OM qui rêvait de reformer le duo Pirès-Pouget, l’attaquant sera moins en réussite puisqu’il n’a joué que 23 fois en trois ans, dont deux où il fut prêté à Bellinzone (Suisse) et à Saint-Etienne, alors en Division 2.

Bernard ZENIER

FCM : 1974-1978 et 1986-1991 / OM : 1984-1986

Avec 55 buts marqués pour 257 matches joués, Bernard Zénier figure dans les Top 5 des meilleurs buteurs de l’histoire du FC Metz. Il commence sa carrière sur les bords de la Moselle à l’âge de seize ans et onze mois : un match contre Lyon en 1974 au cours duquel il a inscrit son premier but en professionnel. Après avoir passé quatre ans à Metz, il signe chez le voisin nancéen, avant d’aller à Bordeaux. Il arrive enfin à Marseille en 1984, avant de revenir à Metz avec qui il gagne la Coupe de France en 1988.

Didier SIX

OM : 1978-1980 / FCM :1985-1986

Grand ailier de la fin des années 1970 jusque dans les années 1980, Didier Six a fait partie de la « génération Platini ». Champion d’Europe en 1984 après la triste nuit de Séville 82, il n’a pas vécu en club les mêmes succès qu’en sélection. A Marseille par exemple, sa dernière saison au club s’est ponctuée par une descente en Division 2. Sa pige faite à Metz se passa bien mieux. En effet, son association avec Jules Bocandé fit du FC Metz l’une des plus belles attaques de D1 de la saison 1985-1986.

Entraîneur

Jean FERNANDEZ

FCM : 2002-2005 / OM : 2005-2006

Jean Fernandez a un grand vécu d’entraîneur en Ligue 1. Ayant commencé sa carrière de coach à Cannes où il a lancé Zinédine Zidane, il rejoint Marseille en 1991 où il devient l’assistant de Franz Beckenbauer, Tomislav Ivic et Raymond Goethals, avec qui Marseille gagne la Coupe des clubs champions en 1993. Il oscille ensuite entre des aventures à l’étranger (Arabie Saoudite, Tunisie) et en France (Lille, Sochaux). Arrivé sur les bords de Saint-Symphorien en 2002, il fait remonter Metz en D1 et lance – ou relance – quelques joueurs tels que Emmanuel Adebayor, Franck Ribéry et Toifilou Maoulida. L’Olympique de Marseille lui propose un contrat en 2005 qu’il accepte. Il n’y reste qu’une saison, mais son bilan est satisfaisant puisqu’il emmène le club jusqu’en finale de Coupe de France.

A lire également

16oct2019

Actualités

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. La séance du jour aura lieu à partir de 16h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Web TV

16/10/2019 Marvin Gakpa : "J'attends mieux de moi" Toutes les vidéos
Lire la suite

Sélection nationale

Durant cette nouvelle trêve internationale, sept Messins ont été appelés en sélection. Découvrez leur programme.
Lire la suite