Au courage !

Réduits à dix dès la 23ème minute de jeu, les Grenats ont fait preuve d’une grande solidarité pour accrocher un bon point face au Toulouse FC (0-0). 

Partager cet article :

Après deux semaines de trêve internationale, les Grenats retrouvaient le chemin de la Ligue 1 Conforama. Sur les bords de la Garonne, le besoin de ramener un résultat était une fois de plus très important. Solides face aux Toulousains la saison dernière, les Messins comptaient bien récidiver ce samedi pour la première à l’extérieur de Frédéric Hantz.

Face à l’actuel douzième du championnat, l’entraîneur du club à la Croix de Lorraine renouvelait son 4-3-3 avec le retour de Benoît Assou-Ekotto au poste de latéral gauche et celui de Fallou Diagne en sentinelle devant la défense.

Concentrés, les Mosellans attaquaient la rencontre en s’appliquant à développer un jeu rapide vers l’avant. Sur le premier corner frappé par Matthieu Dossevi, Cafu se procurait la première situation intéressante. Malheureusement, la volée du milieu portugais était repoussée sur sa ligne par Giannelli Imbula (9°). Pas réellement inquiétés par les Pitchounes, les Messins allaient de nouveau se mettre en situation favorable. A la suite d’un bon débordement de Nolan Roux, Matthieu Dossevi décalait Cafu à l’entrée de la surface. Seul, le numéro 26 n’appuyait pas assez son plat du pied et trouvait les gants d’Alban Lafont (19°).

Pourtant, comme trop souvent cette saison, le match allait changeait de physionomie sur un nouveau fait de jeu défavorable. Après de longues secondes de réflexion, Monsieur Hakim Ben EL Hadj renvoyait Fallou Diagne aux vestiaires pour un tacle sur Andy Delort (23°).

Réorganisés en deux lignes de quatre compactes, les partenaires de Moussa Niakhaté s’attachaient alors à bien défendre. Plutôt costauds malgré les tentatives de Max-Alain Gradel (33°) et d’Andy Delort (42°), les Lorrains s’en remettaient tout de même à Thomas Didillon qui sauvait les siens devant Christopher Jullien (38°). Malgré l’infériorité numérique, les Messins rentraient aux vestiaires sur un score de parité.

En seconde période, le club à la Croix de Lorraine continuait de multiplier les efforts pour, au moins, garder ce point du nul. En face, les Toulousains tentaient d’exploiter la moindre faille pour ouvrir la marque mais rien ne semblait pouvoir contrarier la solidité messine. Quand Thomas Didillon n’était pas là pour sauver la maison grenat (78°), c’est la barre transversale du portier messin qui s’en chargeait (68°). Malgré les nombreux efforts défensifs, les Mosellans n’en restaient pas moins dangereux offensivement. Opa Nguette allumait la première mèche sur une lourde frappe (82°) avant qu’Alban Lafont ne réalise une double parade aux devants de Nolan Roux et… Opa Nguette (83°). Dans une fin de match folle, Nolan Roux était proche d’offrir les trois points à sa formation mais Alban Lafont se détendait une nouvelle fois (85°).   

Courageux et valeureux, les Grenats obtenaient un bon match nul après avoir évolué pendant près de 70 minutes en infériorité numérique. Un match de guerriers qu’il faudra reproduire le week-end prochain avec la réception d’Amiens, concurrent direct au maintien.  

Voir la feuille de match

Revivez le live de la rencontre

A lire également

14sep2019

Le Match

À l'issue de cette première trêve internationale de la saison, les Grenats foulaient à nouveau les terrains de Ligue 1 Conforama. Pour cette 5ème...
Lire la suite

Adversaire

40 ans d’invincibilité Dans l’histoire du championnat, il faut remonter quarante ans en arrière pour retrouver une victoire du FC Metz en terres...
Lire la suite