Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Déterminant

Après deux déplacements consécutifs, les Grenats retrouvent Saint-Symphorien ce samedi avec la réception du Toulouse FC. Objectif : effacer le difficile mois de février et démarrer mars de la meilleure des manières. 

Partager cet article :

A onze journées du terme de la saison le temps presse pour les Grenats. Il faut gagner pour grappiller des points sur les adversaires les plus proches au classement et ainsi garder en vie la possibilité du maintien.

« Aujourd’hui, l’espoir est encore là. Même s’il est mince, il est réel », a réaffirmé Frédéric Hantz en conférence de presse. Pour le maintenir, les Mosellans devront faire table rase du mois de février et retrouver le chemin de la victoire. « Il faudra lâcher les chevaux pour faire le meilleur match possible sans se projeter plus loin », a ensuite précisé le technicien grenat.

La frustration de l’égalisation concédée dans les dernières minutes contre l’EA Guingamp semble, elle, être bien effacée. « Les joueurs ont retenu le fait d’avoir ramené un point de Guingamp et non d’en avoir perdu deux. La sensation de l’équipe est plutôt positive. », a-t-il assuré. Un point à bonifier donc ce samedi en se rappelant aux bons souvenirs du visage affiché à Saint-Symphorien en début d’année 2018 : « on retrouve un dynamisme, une fraîcheur, une légèreté mentale que l’on avait eu au mois de janvier ».

Absent depuis la mi-janvier, Milan Bisevac fait son retour dans le groupe et pourra apporter son expérience de même que Julian Palmieri, forfait lors du dernier déplacement à Guingamp.

« Prendre du plaisir à faire les efforts »

Des renforts qui ne seront pas de trop au moment d’affronter une formation qui, elle aussi, lutte pour son maintien même si elle a retrouvé des couleurs lors des dernières semaines. Désormais entraînés par Michaël Debève, les Violets comptent neuf longueurs d’avance sur le club à la Croix de Lorraine. « Toulouse est une équipe qui, depuis cinq matches, est impressionnante.  Troyes, Nice et Amiens n’ont pas pu marquer contre eux. Ils ont retrouvé du mental, ils défendent extrêmement bien et savent exploiter les contres », a analysé le natif de Rodez avant de confirmer : « par rapport aux joueurs qui composent son équipe, Toulouse a le potentiel pour être au-delà de son classement actuel ». Seizièmes de Ligue 1, les partenaires d’Issa Diop n’ont perdu qu’un seul de leur cinq derniers matches, une défaite concédée face au Paris Saint-Germain (0-1). Autant dire que la tâche ne s’annonce pas aisée.

Pourtant, le TFC reste une formation qui réussit plutôt bien aux Grenats. Voilà désormais cinq matches de rang que les Mosellans n’ont plus perdu contre le club de la ville rose. Mieux, la dernière victoire toulousaine à Saint-Symphorien remonte au mois de mars 2008 (0-2). Cependant, inutile de s’appuyer sur le passé. Si les Grenats veulent écrire leur futur en Ligue 1 cela passe d’abord par un succès ce samedi soir. « On doit afficher une volonté et la conviction que l’on peut être supérieurs à cette équipe sur ce match. Nous en sommes capables mais il faudra la jouer fine », a affirmé Frédéric Hantz invitant ses joueurs à revenir à des choses simples comme « prendre du plaisir à faire les efforts et à jouer ensemble tout simplement ».

En cas de succès en ce premier week-end de mars, il est certain que le plaisir serait partagé par tout le peuple grenat. Un moyen également de réchauffer les cœurs après une semaine presque polaire d’un point de vue températures.  

FC METZ – TOULOUSE FC
28ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 3 mars 2018 à 20h00
Saint-Symphorien
Match à suivre en direct et en intégralité sur Twitter @FCMetz et www.fcmetz.com (live-tweet), sur Direct FM 92.8 (live audio) et sur beIN SPORTS MAX 6.

A lire également

19juil2019

Agenda

Ce samedi, les Grenats s'entraîneront à 9h30. La séance du jour sera ouverte au public.
Lire la suite

Album photos

Metz - Sochaux, l'album photo
Lire la suite

Transfert

Arrivé en Moselle lors de l’été 2018, Cheick Tidiane Sabaly rejoint le Pau FC afin de poursuivre sa progression. Le milieu de terrain est prêté dans...
Lire la suite