Réabonnement : top départ !

O. Perrin : "Une vraie dynamique à mettre en place"

De retour en Moselle depuis maintenant deux saisons, Olivier Perrin tire le bilan de cet exercice 2019-2020. Le directeur général des structures de formation du FC Metz revient notamment sur la signature de deux contrats professionnels, les bons résultats de la formation messine ainsi que la collaboration avec le club FC Metz-Moselle.

Partager cet article :

Olivier Perrin, quel bilan faites-vous de cette saison 2019-2020 ?

O.P. : "La première satisfaction est que deux joueurs ont signé professionnels : Georges Mikautadze et Lenny Lacroix. Maintenant, j'espère qu'ils réussiront à jouer un rôle dans les prochaines années avec leur club formateur. Je tiens aussi à souligner l'excellente ambiance de travail entre tous les staffs : techniques, médicaux, sociaux et pédagogique. Pour moi, c'est aussi très important et cela a rejailli sur les performances de nos joueurs sur le terrain."

Au niveau des résultats, il était difficile de faire mieux, non ?

O.P. : "C'est vrai que c'est une belle année. En terme de résultat, le bilan est très positif puisque notre réserve enchaîne une deuxième montée de suite, nos U19 et U17 étaient très bien classés avant l'arrêt des championnats et les U18, composés de U16, ont également réalisé un très bon championnat. C'est un des signes qui prouvent que notre formation se porte bien, mais ce n'est pas le seul !"

"Sortir un maximum de joueurs des alentours"

Quels autres principaux domaines vous donnent-ils satisfaction ? 

O.P. : "Nous avons aussi très bien travaillé dans la détection et le recrutement pour les années qui viennent. Pour le moment, c'est du travail que personne ne peut voir. Nous continuons à restructurer ce palier-là. J'en profite pour remercier les dirigeants et le conseil d'administration qui ont permis d'améliorer le fonctionnement du centre de formation car cela porte ses fruits. Ce n'est qu'une étape du développement mais ce n'est pas le développement ultime. Aujourd'hui, nous sommes en reconstruction concernant l'école de football et nous comptons réaménager la structure. C'est le dernier étage de la fusée qui sera reformatée dès la saison prochaine."

À vos yeux, quel est le moment fort de cette saison 2019-2020 ?

O.P. : "Pour moi, c'est lorsque nous avons réussi à signer deux jeunes joueurs qui étaient contactés par de gros clubs français. Personne ne s'en rend compte pour le moment, mais pour moi c'est un vrai temps fort !"

La Coupe Gambardella a également offert de belles émotions. N'avez-vous pas eu le sentiment que cette aventure ait mobilisé tout un club ?

O.P. : "Il est vrai que tout le monde était mobilisé derrière cette équipe. C'est aussi le résultat d'une organisation interne quotidienne où il n'y a pas que l'entraîneur qui a le mérite du résultat. Il n'est pas possible de réussir cela dans un club où il n'y a qu'un seul coach qui s'occupe des joueurs. Cela n'existe pas ! D'autant plus que cette année, cette compétition était sur deux catégories entre les 17 et 18 ans qui jouaient dans deux équipes différentes. Une partie était dans l'équipe de Sylvain (Marchal) et l'autre dans celle de Sébastien (Muet) et certains mêmes étaient en équipe réserve. Cette épreuve a donc mobilisé les trois équipes élites de la formation."

La saison prochaine, le Club FC Metz-Moselle fêtera sa onzième année et la convention signée avec le Conseil Départemental de la Moselle à ce sujet est en passe d'être renouvelée. Preuve que le FC Metz attache une grande importance à l'ancrage local.

O.P. : "Effectivement, il est très important de continuer à travailler avec les clubs du FC Metz-Moselle et aussi les autres formations mosellanes. En mettant José Pinot à la tête de la préformation, l'objectif est de se recentrer sur les potentialités de notre département, de notre région et du Luxembourg. Notre souhait est de faire tout notre possible afin de sortir un maximum de joueurs des alentours. Et lorsque nous allons chercher un élément à l'extérieur, nous voulons être capable de prendre un jeune d'un très haut niveau et ne pas faire un recrutement de complément à droite et à gauche." 

"Le national 2 ? Un accélérateur de progrès"

L'équipe réserve est, pour la deuxième année consécutive, promue à l'échelon supérieur. Comment expliquez-vous cette réussite ?

O.P. : "La réserve, c'est un projet mixte entre la formation, post-formation et les professionnels. Pour commencer, il faut déjà donc réussir à bien travailler ensemble et je pense que nous avons parfaitement réussi cela avec Philippe Gaillot et le staff pro. C'est très important car sans la descente des jeunes joueurs de l'équipe professionnelle, ça aurait été sans doute compliqué d'en arriver là. Je pense aussi que la dynamique général de travail mis en place a permis de faire progresser certains joueurs et d'atteindre un niveau collectif optimal. Tout cela ajouté au bon management de Grégory (Proment) nous permet d'arriver à ces résultats. C'est donc le travail de tout un collectif qu'il faut savoir partager avec l'ensemble du club !"

"Pas de regret, plutôt un manque"

Quel sera l'objectif de cette équipe en National 2 ?

O.P. : "Pour une équipe réserve, nous savons qu'il n'est pas simple de se maintenir à ce niveau. Cette saison encore, 9 réserves sur 12 au départ sont parvenus à renouveler leur bail. Seuls, Lyon et Monaco sont capables de miser uniquement sur leurs jeunes pour rester en N2. De notre côté, ce championnat doit être un accélérateur de progrès pour nos jeunes. Il nous faudra une bonne ossature pour nous permettre d'y vivre grâce à l'apport de quelques jeunes professionnels. Ces derniers permettront à nos joueurs de 16, 17 ou 18 ans de jouer à ce niveau. Nous risquons d'être en déficit par rapport à certains clubs, mais nous devrons être très bons dans le jeu pour réussir à nous exprimer. Pour autant, nous ne devons pas avoir de craintes. Au contraire, il faut en profiter pour développer nos joueurs !"

Avez-vous un regret sur la saison qui vient de s'écouler ?

O.P. : "Il n'y a pas vraiment de regret, c'est plutôt un manque. L'émotion est beaucoup plus importante lorsque nous parvenons à valider une montée sur le terrain en allant gagner dans les dernières journées ou dernières minutes de la saison. Tout le critère émotion a été enlevé alors que nous faisons du foot pour générer ce genre d'émotion. Cette année, elle n'existe pas. Après, nous ne savons pas ce qui serait arrivé : est-ce que nous aurions gagné la Gambardella ? Est-ce que nous serions tout de même montés avec l'équipe réserve ? Au final, cela ne va rien changer à notre ligne de travail car une autre issue n'aurait pas changé le bilan général de notre saison."

Pour finir, quels sont les prochains objectifs ?

O.P. : "Nous avons une vraie dynamique à mettre en place. Nous avons la capacité de sortir des joueurs professionnels avec des entités multiples que sont Seraing, Génération Foot et la formation messine. Ces trois structures doivent permettre à notre équipe première d'être pérenne en Ligue 1."

A lire également

14sep2020

Web TV

14/09/2020 U19 : Metz - Bourg-en-Bresse, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Album photos

N2 : Metz - Belfort, l'album photo Voir le diaporama
Lire la suite