Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Metz se fait plaisir

Metz ne se sera pas fait piéger en s’imposant assez largement face à de valeureux istréens. Adebayor, Pouget, Bastien et Borbiconi sont les quatre buteurs messins de cette belle soirée.
Partager cet article :

Drôle d’horaire pour une rencontre. Le FC Metz, confronté
à un calendrier démentiel, avait déjà joué
quasiment tous les jours de la semaine depuis le début de la saison.
Un mardi à 19 heures jamais. Conséquence directe de ce cet horaire
plutôt inhabituel, le stade Saint Symphorien sonnait le creux au coup
d’envoi de la rencontre avec la plus faible affluence de ce début
de saison.

Alors que l’on s’attendait à voir les Istréens former
une muraille devant leur gardien, les hommes de Jacky Novi étaient les
premiers à se montrer dangereux. Christophe Dumolin centrait en retrait
pour Jacques Remy, étrangement seul dans la surface. Un premier avertissement
heureusement sans frais puisque la frappe de l’attaquant provençal
passait au dessus de la transversale de Ludovic Butelle (3e).

Il n’en fallait pas plus pour motiver les Messins à prendre le
contrôle des débats. Echappé côté droit, Christophe
Bastien cherchait la tête de Manu Adebayor au cœur du rectangle magique
mais ce dernier ne parvenait pas à dévier la trajectoire du ballon
(5e). Ce n’était que partie remise puisque cinq petites minutes
plus tard, l’international togolais héritait d’une passe
en or de Cyrille Pouget et s’en allait tromper Laurent Quievreux d’une
frappe croisée (1 – 0, 10e).

Un peu trop brouillons dans leurs relances, les Grenats se faisaient quelques
frayeurs avant de profiter d’une erreur du portier istréen pour
doubler la mise : Laurent Quievreux relâchait un centre anodin venu de
la droite dans les pieds de Cyrille Pouget. L’occasion était trop
belle pour l’ancien international qui ne se privait pas pour inscrire
son premier but depuis son retour sous le maillot Grenat (2
– 0, 33e)
.

Un autre ancien messin, David Zitelli, évoluant aujourd’hui sous
les couleurs du FC Istres, aurait bien aimé lui aussi faire trembler
les filets de son ancienne aire de jeu. Mais Ludovic Butelle en avait décidé
autrement en détournant d’une claquette le tir croisé des
25 mètres de l’avant sudiste (40e).

Loin d’abdiquer, les «violets et blanc» continuaient de presser
leur adversaire au retour des vestiaires. Dumolin tentait de surprendre Butelle
d’une frappe croisée mais le portier messin avait suivi et détournait
le cuir d’un arrêt réflexe (55e). Pascal Berenguer n’avait
guère plus de réussite en reprenant de la tête un centre
de Kehiha (63e).

Les Grenats allaient anéantir les derniers espoirs de leur adversaire
en inscrivant un 3ème but : Un beau mouvement Leca/Pouget finissait
dans les crampons de Christophe Bastien qui trompait Quievreux d’une frappe
croisée du plat du pied droit (3 – 0, 65e).

Peut-être en excès de confiance, les Messins encaissaient un but
évitable : Laurent Courtois interceptait un dégagement de Butelle
destiné à Adebayor et tentait de lober le portier messin. Ce dernier
détournait le ballon du bout des doigts mais Remy avait suivi et se jetait
pour réduire la marque (3 – 1, 69e).

Dans les dernières minutes, Stéphane Borbiconi concluait cette
belle soirée en inscrivant son deuxième but de la semaine, une
nouvelle fois de la tête, sur un service de Grégory Leca (4
– 1, 86e)
.

Metz s’est fait plaisir ce soir en soignant son goal-average face à
des Istréens qui n’auront pas démérités en
ne fermant jamais le jeu. Prochaine étape, Le Mans, dès vendredi
à Saint Symphorien.




FC Metz – FC Istres

Stade St Symphorien

9757 spectateurs

Arbitre : Franck Glochon.

Buts

Pour Metz : Adebayor (10e), Pouget (33e), Bastien
(65e), Borbiconi (86e).

Pour Istres : Remy (69e).

Avertissements à Istres : Remy, Savry.

FC Metz : Butelle – Leca, Toyes, Morisot,
Borbiconi, Signorino – Bastien, Proment (puis Frutos, 75e), D’Amico
(puis Onyewu, 60e) – Adebayor, Pouget (puis N’Diaye, 82e).

FC Istres : Quievreux – Dumolin, Seghiri,
Bochu, Berenguer, Ragued (par Imbert, 45e), Chaussidiere, Kehiha (puis Savry,
78e), Courtois, Remy (puis Hebbar, 82e), Zitelli.

A lire également

08mai2021

Web TV

07/05/2021 Habib Maïga : "Répondre présents au combat" Toutes les vidéos  
Lire la suite

07mai2021

Web TV

07/05/2021 Metz - Nîmes, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite