Metz - Clermont, je réserve ma place

Metz, la passe de Troyes

Les Grenats ont écarté l’ESTAC de leur route en Coupe de la Ligue grâce à leur troisième victoire à domicile de la saison, toutes compétitions confondues. Muets jusqu’à maintenant, Renouard et Gueye ont retrouvé la voie des filets.
Partager cet article :

Deux buts dans le premier quart d’heure, marqués par des garçons ayant failli quitter la Moselle au cours de l’été dernier. Départ réussi, ce soir, pour ceux qui ont tiré un trait sur le leur. Associés pour la première fois à la pointe de l’équipe messine, Sébastien Renouard et Babacar Gueye ont tous deux ouvert leur compteur but lors des premiers instants de la partie grâce à de jolis gestes d'attaquants. « Il n’y a pas de banni, avait précisé Yvon Pouliquen à la veille du match en parlant du premier. Je pensais qu’il était préférable pour ‘Seb’ d’aller tenter sa chance ailleurs cette saison. Son départ n’a pas eu lieu, la page est tournée. Désormais, il lui appartient de me donner tort. » Le jeune homme formé au club, qui entame sa septième saison dans le groupe pro, n’a pas tardé à montrer qu’il avait entendu le message.
Astucieusement lancé dans la profondeur par Cédric Barbosa, il laissa la défense troyenne sur place avant de battre Westberg de près (1-0, 9°). Quelques minutes plus tard, il fut imité par son compère de l’attaque, Babacar Gueye. Le Sénégalais convertit un coup-franc idéalement placé aux vingt mètres d’une frappe parfaitement enroulée dans la lucarne de Quentin Westberg (2-0, 12°). De quoi mettre la formation messine sur de bons rails tout en affirmant ses intentions, quelques jours après avoir cherché quatre vingt dix minutes durant le chemin du but !
Le temps d’un penalty accordé pour une main de Luis de Delgado et transformé par Titi Buengo (2-1, 25°), Troyes est revenu dans la partie. La fin du premier acte autorisait d’ailleurs à penser que celle-ci ne serait peut-être pas aussi facile pour Metz que son début ne l’avait laissé entrevoir. Mais en seconde période, les hommes d’Yvon Pouliquen mirent les choses au point suffisamment tôt pour se ménager une paisible fin de rencontre. Il fallut un petit coup de main du destin, ou plutôt d’Ibrahima Faye, qui se vit à son tour sanctionné d’un penalty. Babacar Gueye le convertissait avec un brin de réussite, le gardien troyen ayant choisi le bon côté sans pouvoir s’interposer (3-1, 64°).
Les locaux pouvaient alors terminer la rencontre en roue libre. Entré en cours de jeu, Victor Mendy faillit corser l’addition (70° et 79°), tandis que Grégory Bettiol trouvait le poteau sur sa route (80°). Grâce à ce succès le Club à la Croix de Lorraine accède aux huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Un bonheur qu’ils n’auront pas le temps de savourer bien longtemps, puisque la Ligue 2 reprend ses droits dans trois petits jours par un déplacement à Dijon. Mais qu’il est bon d’avoir procuré aux spectateurs messins présents ce soir.

A lire également

13juil2024

Album photos

Metz - Jeunesse d'Esch, l'album photo Voir le diaporama
Lire la suite

12juil2024

Actualités

La saison 2024-2025 débutait à Homécourt pour les Grenats. Pour le premier match de préparation, c'était le club Luxembourgeois de la Jeunesse d'Esch...
Lire la suite