Réouverture de la Boutique Officielle !

Un nouveau coup dans l'eau

Les Grenats avaient l’occasion de monter sur le podium en cette 17ème journée de Ligue 2. Ils n’y sont pas parvenus face à une formation angevine qui a su gérer sa partie et l’emporte un but à zéro.
Partager cet article :

La pluie qui s’est abattue sur Saint-Symphorien dès le coup d’envoi a-t-elle douché les ardeurs des buteurs messins ? Toujours est-il que ceux-ci, en vue face à Vannes (2-0) et Strasbourg (3-2) lors de leurs deux dernières sorties à domicile, sont restés muets ce soir. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé, mais Angers s’est montré plus réaliste et suffisamment appliqué pour conserver son avantage. Metz concède donc sa seconde défaite de la saison sur la pelouse. Une pelouse rendue grasse par les précipitations qui a fait souffrir les joueurs, dont les jambes étaient logiquement lourdes en seconde période. Au moment où il fallait revenir dans la partie, malheureusement, pour les hommes d’Yvon Pouliquen.

Au cours du premier acte, les acteurs s’étaient pourtant appliqués à produire du jeu malgré les conditions difficiles. Angers n’est pas le pire adversaire qu’ont rencontré les Mosellans à ce niveau et l’a prouvé. Evoluant en passes courtes la plupart du temps, les coéquipiers de Brunel proposaient un fond de jeu de qualité. Metz, en utilisant sa vitesse, avait tout de même largement son mot à dire. Une première fois, Mendy prit le meilleur sur le côté droit mais sa frappe, écrasée, fuyait devant les pieds de Cissé (6°). Puis, parfaitement lancé par Renouard, il manqua de peu d’effacer Padovani, sorti à sa rencontre (19°). En fin de première mi-temps, la pression mosellane s’accentuait. Et c’est pourtant juste avant la pause que le SCO porta l’estocade. Sissoko ne pouvait que repousser une frappe lointaine dans les pieds d’Auriac, qui ne manquait pas d’ouvrir la marque (0-1, 45°).

On a coutume de dire que c’est le plus mauvais moment pour encaisser un but. C’est d’autant plus vrai que le rapport de force semblait être en train de tourner en faveur des Mosellans, qui se rapprochaient de plus en plus du but adverse. Au cours du second acte, le FC Metz n’a donc pas réussi à inverser la tendance, malgré une possession de balle logiquement très supérieure. Son adversaire a réussi à lui bloquer les espaces alors que la circulation du ballon devenait de plus en plus difficile. En partant en contre, il était d’ailleurs plus dangereux et aurait pu ajouter un second but. Les entrées de Barbosa, Farina et Gueye ne suffirent pas à inverser le cour des choses. Et Rippert, auteur d’un mauvais geste, dut quitter les siens avant le terme. Avec cette défaite, Metz voit Angers revenir à un petit point. Il faudra corriger le tir à Troyes dans deux semaines.

A lire également

16jan2022

Web TV

16/01/2022 Vincent Pajot : "On a montré qu'on était un groupe" Toutes les vidéos
Lire la suite

Album photos

Reims - Metz, l'album photo
Lire la suite

Le Match

Pour ce premier déplacement de l'année civile, les Grenats étaient attendus sur la pelouse du voisin champenois : le Stade de Reims. À l'occasion de...
Lire la suite