Metz - Clermont, je réserve ma place

Metz en toute beauté

Les Grenats s’imposent en Corse face au CA Bastia (0-2). Grâce à ce nouveau succès sur l’Ile de Beauté, les Lorrains enchaînent une sixième victoire consécutive et conservent leur place de leader. Bravo !
Partager cet article :

En Corse, la logique du classement a été respectée. Face à la lanterne rouge du championnat, le leader messin a parfois été bousculé mais n’a jamais cédé. Les Lorrains ont également su apporter leur grain de folie à un moment clé de la partie, un petit plus nécessaire pour ouvrir la marque (0-1, 49°) et doubler la mise dans la foulée (0-2, 56°) face aux Cabistes.

Préparer ce déplacement n’a toutefois pas été ce qui a de plus simple pour le technicien lorrain. Perturbé par des changements de dernières minutes, à savoir le retour en forme d’Ahmed Kashi - toujours souffrant d’une contracture aux ischio-jambiers mercredi - et le forfait de Nicolas Fauvergue - victime d’une légère entorse à la cheville jeudi soir - Albert Cartier a s’adapter au moment de composer son  groupe et son onze de départ. Du coup, Thibaut Bourgeois était pressenti pour débuter la partie dans le milieu de terrain messin ou en soutien de Diafra Sakho, mais ce sont finalement Ahmed Kashi et Kwame Nsor qui ont débuté la rencontre face au CA Bastia.  

Si les Messins ont été les premiers à alerter leur adversaire à l’aide d’une tête de Kwame Nsor (2°), les Grenats ont été bousculés par moments chez la lanterne rouge du Championnat de Ligue 2. Désireux de poursuivre sur leur lancée, après avoir décroché leur première victoire de la saison la semaine passée, et de ne pas se faire piéger à domicile, les Cabistes n’ont pas ménagé leurs efforts pour perturber les bonnes intentions lorraines.

Les hommes du président Serin ont souvent buté sur l’arrière-garde locale mais, grâce à leur persévérance, ils sont parvenus toutefois à titiller Sébastien Lombard à plusieurs reprises. Ce fut notamment le cas de Yeni Ngbakoto sur coup-de-pied arrêté (37°, 45°) ou de Diafra Sakho à l'aide d'une frappe (33°). Les deux attaquants messins auraient également pu faire mouche au cours d’attaques placées mais l’essai de Kwame Nsor était dévié en corner (8°) et lorsque ce dernier centrait pour Diafra Sakho au deuxième poteau, prenant de court tous les défenseurs bastiais, le ballon était un peu trop fort pour que le meilleur buteur messin parvienne à le glisser au fond des filets (42°).

Après s'être inlassablement heurtés à la défense messine pendant la première demi-heure de jeu, le CAB a parfaitement exploité le dernier quart d’heure avant la pause. Il se procurait même la meilleure opportunité du premier acte. Vincent Le Mat alertait Johann Carrasso, puis, Michel Moretti, vigilant et opportuniste, allumait le but grenat dans la foulée mais c’était sans compter sur les bons réflexes du gardien messin, même couché au sol (36°). Impressionnant !

Au retour des vestiaires, les Mosellans revenaient sur la pelouse avec de meilleures intentions encore. Plus joueurs et plus agressifs, Romain Rocchi et ses coéquipiers s’installaient dans la surface cabiste et mettaient en difficulté leur adversaire du jour. Le pressing grenat portait rapidement ses fruits puisque Kwame Nsor ouvrait la marque en lobant astucieusement le portier corse (0-1, 49°). Quelques instants plus tard, les efforts des Lorrains payaient puisque Yeni Ngbakoto recevait un bon ballon de Romain Métanire et le catapultait parfaitement de la tête (0-2, 56°).

La dernière demi-heure du match fut plus équilibrée, à l’image de la première période, et les occasions fusaient d’un côté comme de l’autre, sans jamais trouver le fond des filets. Côté corse, Florent Marty et Romain Pastorelli s’illustraient dans la surface messine. Le premier frôlait le poteau (64°) et obligeait Johann Carrasso à la parade par deux fois (80°, 84°), le second ne parvenait pas à cadrer ses essais (68°, 80°). Moins offensifs après avoir doublé la mise, Nsor, Lejeune, Nsor et Bourgeois auraient pu toutefois gonfler le score pour les Grenats (55°, 63°, 76°, 90°).

En s’imposant sur l’Ile de Beauté, les Messins poursuivent leur incroyable série de six victoires de rang et conservent leur place de leader. Au passage, les Grenats prennent leur revanche sur la saison passée ils s’étaient inclinés contre le cours du jeu en Corse (2-1) et avaient été tenus en échec à domicile (1-1). Ce soir, nul doute qu’Albert Cartier a apprécié ce beau cadeau de la part de ses ouailles le jour de ses 53 ans !

A lire également

29fév2024

Billetterie

Le dimanche 10 mars, les Grenats accueilleront le Clermont Foot 63. Le coup d'envoi de ce match, comptant pour le 25ème journée de Ligue 1 Uber Eats...
Lire la suite

Grenat du mois

Le mois de février est désormais clos, le moment est donc venu de désigner le Grenat du mois !  Qui de ces quatre Messins succédera à Alexandre...
Lire la suite

Actualités

Ce dimanche 3 mars, dans le cadre 24ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz affrontera le FC Nantes à 15h00 au Stade de la Beaujoire. À l'...
Lire la suite