Grande braderie au Vestiaire Club !

Quel match !

Bourreaux de Bourg en Bresse ce vendredi soir (5-0) au terme du match le plus abouti de leur saison, les Messins se sont rassurés dans les grandes largeurs et reprennent leur marche en avant dans ce championnat de Ligue 2. Que cela fait du bien !
Partager cet article :

Ils étaient, c’est le moins que l’on puisse dire, attendus au tournant, ces Grenats ! Après une prestation décevante la semaine dernière sur leur terrain, les joueurs de José Riga avaient l’opportunité de se racheter en recevant une nouvelle fois devant leur public. Et bien ils l’ont fait, et de quelle manière ! De quelle manière !

Alors qu’ils n’avaient jusqu’ici remporté qu’un seul match par plus d’un but d’écart en championnat cette saison, les Grenats ont étrillé Bourg en Bresse en leur infligeant une déculottée de cinq buts. Mémorable, sûrement ! Il faudra certainement compulser l’histoire pour se souvenir d’une telle victoire locale à Saint-Symphorien. Tant mieux, et quel parfait timing !

Le football est parfois une histoire de penalties. Un penalty non sifflé il y a sept jours avait mis les Auxerrois sur la voie du succès, mais c’est un penalty accordé au FC Metz qui a permis de lancer la machine lorraine (une broyeuse !) ce vendredi soir à Saint-Symphorien. Accroché dans le dos, Emmanuel Mayuka permettait ainsi aux siens d’obtenir réparation, et à Kévin Lejeune d’inscrire son cinquième but de la saison (1-0, 21°).

C’était sans doute ce qu’il fallait pour débloquer les rouages du jeu messin. L’attaquant zambien, déjà auteur d’une reprise à bout portant contrée in extremis (20°), remettait le couvert juste avant la pause et parvenait cette fois-ci à tromper le portier burgien. Alors que Yeni Ngbakoto était semble-t-il bousculé dans les seize mètres adverses, l’arbitre signalait de continuer le jeu et Emmanuel Mayuka héritait du cuir, qu’il projetait au fond des filets d’une frappe victorieuse (2-0, 44°). Auparavant, le capitaine Lejeune avait été à deux doigts, déjà, d’enfoncer le clou : mais sa frappe lointaine avait été repoussée par Fabri qui exécutait une belle envolée sur le coup (38°).

Si certains craignaient que l’équipe menée par José Riga ne puisse continuer sur un tel rythme en seconde période, ils en avaient pour leur argent. Car les Messins ne firent pas seulement aussi bien, ils firent encore bien mieux après la pause ! De plus en plus sûrs de leur jeu et de leur qualité, ils maîtrisaient les débats de bout en bout et inscrivaient la bagatelle de trois buts supplémentaires. Pour signer LE match référence dont ils avaient peut-être besoin.

Pas le temps de gamberger, Yeni Ngbakoto se chargeait de montrer la voie. Bien placé sur un centre de Daniel Candéias venu de la gauche, le milieu de terrain reprenait au point de penalty et rejoignait son capitaine avec cinq buts cette saison en Ligue 2 (3-0, 50°). Juan Kaprof, ensuite, maintenait le rythme des occasions messines. Une astucieuse tentative de lob finissait de peu au-dessus des filets visiteurs (55°), puis sa frappe était contrée (71°) et il trouvait, sur le corner à suivre, la transversale de la tête (71°). Oui mais, c’est cette transversale qui mit le feu à l’arrière-garde burgienne, permettant à Jonathan Rivierez, en renard des surfaces improvisé, d’inaugurer son compteur personnel (4-0, 71°).

L’œuvre des Grenats fut enfin parachevée par José Luis Palomino, à la réception d’un corner de Yeni Ngbakoto en fin de match (5-0, 84°). Entretemps, les joueurs de Della Maggiore avaient tenté de sortir la tête de l’eau, et touché le poteau de Didillon sur une frappe de Boussaha (75°). Mais voilà, le score aurait pu être encore plus lourd en leur défaveur. Dieudonné Gbaklé, notamment, entré en cours de jeu, fut ainsi l’auteur de quelques festivals et débordements dont les conclusions auraient mérité meilleur sort (85°, 87°).  

C’était peut-être suffisant pour cette malheureuse équipe de Bourg-en-Bresse, dévorée tout crue par l’ogre Graoully qui était de sortie en ce 27 novembre. Et qu’est-ce qu’on l’aime, quand il est comme ça !

Revivre le live-tweet du match

A lire également

17mai2021

Gratification

Une nouvelle fois très actif dans son couloir gauche sur la pelouse du FC Lorient, Thomas Delaine est pré-sélectionné pour intégrer le 11 Type Fans...
Lire la suite

Web TV

17/05/2021 Lorient - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

17/05/2021 Lorient - Metz, le résumé vidéo Toutes les vidéos  
Lire la suite