Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Dylan Bronn : "Valider cette saison positive !"

Partager cet article :

Dylan, le FC Metz est entré dans le dernier quart de cette saison 2020-2021 de Ligue 1 Uber Eats. Dans quel état d’esprit abordez-vous ce sprint final ? 

Dylan Bronn : « On l’aborde sereinement ! Ce qu’on réalise cette année est plutôt convaincant. On connaît un petit coup de mou en ce moment mais cela fait partie d’une saison. Il faut savoir s’en sortir et rebondir, c’est ce qu’on essaie de faire. En Coupe de France à Monaco, on a montré qu’on était capable d’être à leur niveau. Il faudra répondre présent lors des derniers matches de championnat, car on sait qu’on a la capacité de prendre beaucoup de points ».  

Comment expliquez-vous les difficultés rencontrées par l’équipe récemment ? 

D.B. : « Il y a de l’usure mentale, car il faut toujours être concentré à 200% pour obtenir des résultats. On travaille beaucoup à l’entraînement pour être performant le week-end. C’est difficile de garder constamment de l’endurance au niveau mental. Malgré tout, on s’en sort bien au classement. On va essayer de garder le cap jusqu’à la fin du championnat ». 

Durant cette fin de saison, vous affronterez des équipes de haut de tableau, telles que le LOSC, le PSG ou l’Olympique de Marseille. Est-ce excitant d’affronter ces formations ? 

D.B. : « Bien sûr ! On joue au football pour affronter ce genre d’équipes. Quand on affronte des grosses écuries, c’est plaisant à jouer parce qu’on peut se mesure à elles. Après, on sait qu’on devra être concentré jusqu’au bout. Lille est leader du championnat. On est en mesure de les faire douter, car on l’a déjà fait face à des formations de haut de tableau cette saison ». 

Justement, quel regard portez-vous sur votre prochain adversaire, le LOSC ?

D.B. : « C’est une superbe équipe, avec de très bons joueurs. J’en connais certains, comme Jonathan David avec qui j’ai joué à La Gantoise, mais qui est blessé. Je suis un peu triste de ne pas pouvoir jouer contre lui. C’est un super joueur que j’aurai aimé affronter ! En tout cas, c’est une très belle équipe qui mérite sa place de leader. Mais sur le terrain, il ne faudra pas leur faire de cadeaux ! ». 

Cela fait plusieurs semaines que le FC Metz pointe en première partie de tableau. Selon vous, quelles sont les raisons de ce classement ?

D.B. : « La qualité de l’effectif, tout simplement ! On parlait beaucoup de maintien en début de saison, mais dans ma tête, je n’avais pas envie d’en faire notre objectif. Ce n’est pas comme cela qu’on avance. On reste humble, mais on voulait faire beaucoup plus que cela. Après, le championnat n’est pas terminé. On a quarante-deux points, il faut encore en décrocher quelques-uns pour valider définitivement cette saison positive ! ». 

Il reste encore plusieurs matches à jouer mais jusqu’ici, quel moment vous a particulièrement marqué cette saison ? 

D.B. : « Il y en a beaucoup, car on a décroché de très belles victoires. Je vais retenir le succès à Nice, car je suis originaire de Cannes qui est tout proche. Prendre les trois points sur la Côte d’Azur, c’est quelque chose que je voulais absolument ! Cette victoire m’a fait énormément plaisir ! » 

Il y a encore quelques années, vous évoluiez dans le monde amateur, sous le maillot de l’AS Cannes. Aujourd’hui, vous jouez au FC Metz, neuvième de Ligue 1 Uber Eats. Comment avez-vous vécu cette accélération dans votre carrière ? 

D.B. : « Je n’avais pas spécialement pensé évoluer en Ligue 1 quand je jouais à Cannes. C’est justement ça qui est beau dans le football. On peut rêver, et on ne se donne aucune limite. C’est ce qui rend ce sport magnifique ! J’ai mis beaucoup de temps à réaliser certaines choses. Par exemple, il m’a fallu six mois pour comprendre que j’ai marqué à la Coupe du Monde 2018 ! ». 

Par le passé, vous avez eu la réputation de marquer beaucoup de buts, ce qui est assez inhabituel pour un défenseur central …

D.B. : « C’est vrai que j’ai souvent marqué, notamment en Belgique. J’ai dû en inscrire dix en l’espace de deux ans. En Ligue 1, c’est beaucoup plus compliqué. Le niveau est très relevé par rapport à la Belgique, avec tout le respect que je dois à ce championnat. C’est complètement différent sur le plan physique et tactique. Après, mon objectif n’est pas de marquer, mais de bien défendre et de jouer le plus de matches. Cette saison, je suis heureux parce que je les enchaîne. J’essaie d’être cohérent sur le terrain et de répondre présent mentalement ». 

Vous avez rejoint le FC Metz il y a un peu plus d’un an. Comment vous sentez-vous dans votre équipe ? 

D.B. : « Je me sens super bien ! Comme je l’ai toujours dit, les gens ici sont fantastiques. Ils ont la même mentalité que moi, humbles et simples. C’est ça que j’aime ici. Et puis, le Club a des valeurs. C’est idéal pour faire progresser un joueur et lui permettre de franchir des étapes ! »

Vous êtes le joueur messin le plus utilisé depuis le début de saison. Cette statistique vous fait-elle particulièrement plaisir ? 

D.B. : « Oui, je veux rester constant et ne pas rater mes matches. Même si c’est parfois compliqué à cause de la fatigue et les enchaînements de rencontres, il faut être le plus régulier possible ». 

Vu l’importance que vous occupez dans l’effectif, peut-on vous considérer comme un cadre du vestiaire messin ? 

D.B. : « Je ne me suis jamais considéré comme un cadre. J’essaie de rester naturel. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, je suis donc un peu un ancien à côté d’eux malgré mes 25 ans ! J’essaie de rester humble, de me donner à fond lors des entraînements ou pendant les matches. Je veux toujours rester positif ! »

À plusieurs reprises cette saison, vous avez porté le brassard de capitaine. On imagine que cela vous a rendu également fier …

D.B. : « Cela montre que le coach m’accorde sa confiance et que je fais preuve de maturité aussi ! Je l’avais déjà porté à l’AS Cannes par le passé. Ce n’est pas quelque chose qui me dérange, ni qui me donne des ailes. C’est simplement une marque de confiance que j’essaie de rendre sur le terrain en encourageant mes coéquipiers ». 

Vous avez activement participé à la qualification de la sélection tunisienne à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations 2022 au Cameroun. On peut dire que l’objectif a été atteint de belle manière …

D.B. : « C’était un vrai plaisir de se qualifier pour la CAN ! Les compétitions internationales sont toujours incroyables à jouer. On est fier de représenter notre pays dans ce genre de tournois. On va aussi se battre pour participer à la prochaine Coupe du Monde, qui est aussi notre objectif. On veut montrer que la Tunisie est l’une des meilleures nations africaines. Il faut qu’on continue à gagner nos matches et faire notre petit bonhomme de chemin sans faire de bruit ! ».  

A lire également

06mai2021

Web TV

06/05/2021 Metz- Nîmes, l'instant rétro Toutes les vidéos
Lire la suite

05mai2021

Grenat du mois

Le moment est venu de voter pour votre Grenat du mois d’avril présenté par KeepClean !  Deux Messins pourraient décrocher leur troisième distinction...
Lire la suite

04mai2021

Sélection nationale

Professionnel depuis le mois d'avril, William Mikelbrencis prendra une nouvelle fois la direction de l’Equipe de France U17 !  Le défenseur de 17 ans...
Lire la suite